photo - urbain affiche dechiree
Plaza de armas - Lima-Peru
Plaza de armas - Lima-Peru

Sejour à Lima – Pérou

Ce qui m’a bien plu durant mon séjour à Lima est le Museo de la Nacion, l’un des principaux de la ville et gratuit, avec trois expositions permanentes : une sur le terrorisme entre le début des années 1980 et 2000 et le Sentier Lumineux, une sur l’histoire archéologique péruvienne, et une sur la peinture péruvienne. Ce qui m’a permis de confirmer que vraiment, toutes ces pièces d’influence pré-colombine me plaisent énormément…

Un Square à Lima
Un Square à Lima

La vie à Lima

Durant vos vacances dans cette belle ville du Pérou, ne manquez surtout pas le « vieux » centre de Lima, avec des édifices venant principalement de l’époque coloniale, assez joli. Pas très loin, le quartier chinois (Barrio Chino), et le Mercado Central : des petites galeries marchandes où s’entassent des centaines de petites boutiques, un véritable marché aux puces, où l’on trouve tout, mais pas de halles comme chez nous.

Lors d’un voyage, en quelques jours, vous découvrirez les deux aspects de la société « limenienne » : jeunesse aisée au cours d’un après-midi taurin dans une espèce d’énorme hacienda à la sortie de Lima, et le lendemain un coin de la ville, en allant acheter mon ticket de bus pour Nazca, où les routes sont complètement défoncées, pleines de poussière, ou j’ai même vu sur un mur : « Interdit de peindre, nous avons ordre de tirer ». Vous comprendrez pourquoi je n’ai pas emporté mon appareil-photo …

Un dernier petit mot pour parler un peu de Nazca … :

S’étendant sur une surface de plus de 500 kilomètres carrés au sud du Pérou, dans une zone située entre l’océan le Pacifique et les Andes, les lignes de Nazca. Il s’agit d’une série de dessins géométriques et de pictogrammes abstraits qui sont restés inaltérés pendant plus de mille ans, défiant la science et l’archéologie. Ces conceptions gigantesques n’ont pas été découverts avant la fin des années vingt , coïncidant avec les premiers survols de la zone. La raison est bien simple : les lignes ne sont pas visibles depuis la Terre.

Lunahuana
Lunahuana

Première sortie de Lima : Lunahuana

Première étape, sortir de Lima. Après des kilomètres de bidonvilles, on débouche enfin sur cette route mythique : c’est ma toute première sur la fameuse « Panaméricaine », qui longe toute la côte du Pérou. Elle est exactement comme je l’imaginais, toute droite, surtout au début pendant à peu près 100 km.

Quelques mots sur cette route : limitée à 100 km/heure, parfois 60 mais aucun panneau de fin de limitation, donc on ne sait jamais à combien rouler. Les 4×4 roulent plus à 140 km/h ; enfin pour changer c’est le désordre complet. Des piétons traversent à tout moment, des véhicules font demi-tour (pas de terre-plein central, juste un talus de sable), des motos roulent à 70 km/h avec des passagers sans casque … Au km 144 depuis Lima, nous quittons cette Panaméricaine à hauteur de San Vicente de Cañete, ville que nous traversons péniblement : moitié des rues pas asphaltées, des triporteurs/taxis partout, des charrues transportant des kilos d’herbe tirées par des mules en pleine rue !

Puis nous faisons route vers Lunahuana (une quarantaine de km de piste entre des dunes de sable, en plein désert, magnifique avec des troupeaux de moutons, de chèvres, moutons et autres vaches qui traversent, des mules descendant de l’herbe seules, sans personne pour les accompagner etc).

En chemin, halte pour manger du côté de Nuevo Imperial : portions gigantesques (que je réussis à avaler quand même je ne sais comment), cuisine très bonne. Au final, 8.50€ pour 2 plats énormes accompagnés du fameux « Inca Kola ». Bref, en partant de Lima, on finit par arriver à Lunahuana, petite ville encaissée dans une vallée aride entre pics rocheux et dunes de sables, au bord d’un petit fleuve où l’on pratique beaucoup le canoé (mais pas en ce moment car fin d’hiver), paysage à couper le souffle!

Direction un petit bourg en bordure de la ville pour aller manger, accessible par une piste non asphaltée après avoir traversé le fleuve. Après quelques km rocailleux en voiture nous débouchons sur une petite place magnifique, avec une « bodega » (production artisanale de miel et de vin). Au sein de celle-ci, sur le sol, on a l’impression de marcher sur de petits graviers, pas du tout ! Il s’agit de milliers de pépins de raison, ça rajoute encore plus de charme à cet endroit déjà très typique. De l’autre côté de la place, le restaurant : sol en terre/sable, quelques tables, la cuisine visible depuis la salle, où s’active tous les membres de la famille.

Autre attaque de moustiques et, à nouveau, le prix du répulsif baisse par magie quand on a pris qu’un sol dans sa poche et que ça coute 1.50 soles. Et là, encore une fois, repas excellentissime, et pour 10€ pour deux personnes ! Puis chemin du retour pour rentrer sur Lima. Première très impressionnante, hâte d’arriver à Nazca !! (pas tellement pour la chaleur parce que là ça tapait déjà bien dur!!).

Visitez la ville de Lima

Lorsqu’en arrivant au Pérou, vous observez pour la première fois la capitale Lima, le coup de foudre est inévitable. Les fleuves Rimac, Chillón et Lurín creusent les trois vallées où s’étale la “Cité des rois”, comme l’a baptisé son fondateur  Francisco Pizarro, jusqu’à percer la façade maritime péruvienne vers l’immensité du pacifique.

A l’hôtel, le prix de la chambre se négocie comme un tapis, incroyable !! Le lendemain matin, visite rapide du petit centre ville très mignon. A peine descendu de la voiture, un nuage de moustiques m’attaque. On m’avait prévenu, mais à ce point … Heureusement sur la placette centrale on trouve des petits échantillons de « repelente » (répulsif ) qui marche très bien puisque plus aucun moustique ensuite (même si je n’ai pas couvert les pieds, et je le regretterai). Le pied à terre, vous ne perdrez rien de votre enthousiasme. Vous aurez le loisir d’y découvrir une diversité architecturale exceptionnelle, allant de l’époque coloniale au début du XXème siècle. Et malgré la proximité de l’équateur, vos découvertes se feront à une température idéale, oscillant entre 26° en été et 19 en hiver.

La ville ne manque pas d’attractions touristiques qui animeront votre voyage en particulier les musées Quelques lieux restent inévitables :

  • La Place d’Armes, où vous trouverez le Palais du gouverneur, la Cathédrale, ainsi que le légendaire restaurant Cordano et ses sandwichs au jambon, régalant les présidents et grands hommes politiques péruviens depuis 1905,
  • Les catacombes de San Francisco, pour une plongée dans un univers digne d’Indiana Jones
  • La Plaza San Martin, fierté des Liméniens, fondée en commémoration de l’indépendance du Pérou,
  • Ainsi que la côte de Miraflores, où devraient se terminer chacune de vos journées afin d’admirer les formidables couchés de soleil qu’offre la capitale Péruvienne.
Lima - Coasta Verde
Lima – Coasta Verde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.