Ile de la Martinique
Ile de la Martinique

Martinique – Un Eden Maritime

Un séjour sur « l’île aux fleurs », un des joyaux de la Martinique, s’imagine souvent version « farniente » du côté de Sainte-Anne ou des Trois Ilets (au sud de Fort-de-France) voire de séances de planche à voile.

Carte Martinique
Carte de la Martinique

Tourisme sur la côte de l’île de la Martinique

Un voyage en Martinique s’agrémente aussi d’une approche de l’âme créole, d’un passé colonial illustré par ses grandes plantations de canne à sucre… et son rhum agricole blanc AOC. Il passe encore par l’évocation du destin tragique de Saint-Pierre (au nord), une sorte de Pompéï des Antilles : cette ancienne « capitale » fut en effet détruite par l’éruption volcanique de la Montagne Pelée en 1902, qui ne laissa qu’un seul survivant, un prisonnier au fond de son cachot ! La visite de divers musées et « habitations » traditionnelles raconte ainsi l’histoire épique d’une terre de 80 km de longueur, d’une perle des Caraïbes.

La Martinique propose cependant d’autres découvertes et activités originales, tournées vers la mer cette fois. Outre les plaisirs sportifs de la planche à voile, une escapade inédite vers un littoral plus sauvage, en canoë ou en kayak de mer. Il suffit de quelques coups de pagaie pour s’immiscer dans les méandres de la mangrove, s’enfoncer juste un peu dans une jungle labyrinthique qui s’entremêle avec la mer. Les racines de palétuviers ne craignent pas en effet l’eau salée.

Cette ambiance martiniquais et tropicale très spectaculaire est facile d’abord, à la demi-journée, autrement dit sans les inconvénients d’un véritable engagement aventureux. On peut compter pour cela sur une dizaine d’organisateurs spécialisés, essentiellement basés au Robert (côte orientale) ou à Sainte-Anne. Plus au large, l’espadon attire les convoitises des passionnés de pêche au gros : un duel à suspens qui promet des prises de plus de 150 kilos.

Mais c’est bien le yachting qui remporte les suffrages, depuis longtemps. Le profil découpé des côtes de la Martinique et la situation de l’île au cœur des Petites Antilles promettent beaucoup. Le cabotage permet de visiter des anses encore sauvages et les petits ports de pêche tout autour de l’île. Et des voiliers de grand confort, loués avec ou sans skipper, ouvrent l’horizon vers des croisières de quelques jours vers Sainte-Lucie ou les îles Vierges au nord, vers les l’archipel des Grenadines au sud. En famille, entre amis ou en équipage d’entreprise, ce type de croisière est proposé par une trentaine de prestataires, presque tous installés dans l’anse du Marin (la bien nommée !).

Localisée au sud-ouest de la Martinique, ce port d’attache regorge de monocoques tout confort (dériveurs habitables à faible tirant d’eau de 10,5 m de long ou quillards hauturiers de 12,3 m) et de catamarans performants de 12,7 m : bon vent !

Gastronomie martiniquaise
Gastronomie martiniquaise

La fine gastronomie de Martinique

Reflet de son histoire et de sa population, la gastronomie martiniquaise est une fusion culinaire de divers horizons. Ainsi, on y retrouve le savoir-faire français, la générosité africaine, les délicates épices originaires de l’Inde, et bien d’autres influences des caraïbes ou européennes.

Ce qui confère aujourd’hui à cette cuisine savoureuse, subtilité et volupté. Les accras de morue, le colombo, le blaff de poisson, le blanc manger, les sorbets…ne sont que quelques exemples de mets savoureux.

De plus, la réputation de la cuisine martiniquaise a acquis une renommée internationale autant que ses rhums succulents. D’Appellation d’Origine Contrôlée, A.O.C., le rhum martiniquais est considéré par les connaisseurs comme le meilleur au monde.

Le climat de Martinique, la richesse de la terre et de la mer sont le berceau d’une diversité incroyable de produits qui agrémentent l’art culinaire de l’île. Les fonds marins regorgent de fruits de mer et poissons que vous trouverez chez les pêcheurs au petit matin. Vous accompagnerez vos viandes et poissons avec la grande variété de légumes du jardin créole : igname, patate douce, dachine, fruit à pain…

Pour donner une touche encore plus exotique aux plats, vanille, cannelle, cumin, colombo, coriandre, bois d’inde, garnissent la cuisine créole martiniquaise.

Côté dessert, vous apprécierez un grand choix de fruits tropicaux : ananas, bananes, mangues, papayes, caramboles et autres fruits de la passion. Les plus gourmands trouveront leur bonheur chez les pâtissiers,chocolatiers et glaciers de l’île. Les pâtés à la banane, tablettes de coco, gâteaux mont-blanc et sorbets parfumés vous feront rougir de gourmandise.

Les fêtes et traditions rythment la vie martiniquaise et sa gastronomie. À chaque occasion, sa spécialité ! À Noël, on déguste, en famille et entre amis, le boudin, le ragout de porc et les pois d’Angole, le tout accompagné du schrubb, liqueur à base de rhum et d’orange. Pâques est le temps de la dégustation du matoutou-crabe, en famille au bord de la plage.

Pour les autres occasions, cabri, pâté en pot ou encore pain au beurre chocolat sont à l’honneur.

En Martinique, de nombreux restaurants jalonnent l’île et laissent place à de belles escapades culinaires. Peu importe le lieu, bord de plages, cœur de village, vous trouverez toujours une bonne table et serez séduits par le savoir-faire de nos chefs cuisiniers.

Tourisme gastronomie à la Martinique
Tourisme gastronomie à la Martinique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.