Rio de Janeiro
Rio de Janeiro

Rio de Janeiro

Le premier coup de pinceau pour Rio de Janeiro a été bleu: la mer. L’encre verte a jailli sur la toile et s’est répandue sur un large domaine: la forêt. Ensuite, sont venues les montagnes et l’eau qui coulait par dessus: les chutes.

Voyage à Rio de Janeiro

Dans ce cadre splendide de la ville de Rio de Janeiro,  il était besoin des personnages tout à fait spéciaux. Ainsi, les cariocas et leur bonne humeur sont nés: à l’arrivé du bitume, le paysage n’a pas changé. En fin de comptes, Rio possède la plus grande forêt urbaine de la planète. De sa surface totale, le vert pur occupe 18% de la surface totale de la ville.

Le carioca est le seul à avoir le privilège de rentrer du travail par le bord de la mer, ayant le coucher du soleil par derrière le Morro Dois Irmãos, pour le voir apparaître le matin, encore plus beau, à l’Arpoador. Et, à l’arrivée du week-end, on a le choix entre 83km de plages et des centaines de cascades pour se promener ou se rafraîchir. Ou, encore, se promener autour de la Lagoa, sauter en parapente, faire de la voile, escalader une montagne. Tout cela sans aller loin de la maison. Voilà pourquoi Rio est incomparable. Et la nature, un spectacle unique au monde.

rio de janeiro statue
rio de janeiro statue

Sept raisons qui rendent Rio incomparable

A rio de Janeiro, au milieu d’une nature exubérante se trouve la plus grande forêt urbaine du monde. Le carioca fait-il partie du paysage ou bien le paysage fait-il partie du carioca? C’est égal. L’important est d’être en parfaite harmonie avec les montagnes, la mer et le ciel. Dans ce monde où chaque espèce choisit son rapport avec l’habitat, le carioca a choisit d’être heureux.

A Rio, passé et présent se côtoient. Flâner par les rues c’est vivre un Rio de styles différents et d’un seule esprit. Maisons, monuments, églises, gratte-ciel, parcs et avenues sont beaucoup plus que des bâtiments. Ce sont des manifestations d’harmonie avec la nature et avec ce qui est plus caractéristique des cariocas: la beauté de la ville.

Avec une telle scène, le carioca ne pourrait être que le l’interprète de la joie. Il est facile de découvrir la raison de son sourire permanent. Le carioca habite une ville où beauté et courtoisie sont à l’affiche toute l’ année. Le carioca sait jouer toute la joie d’être à Rio – avec sa façon de parler, de se tenir et d’inventer des modes. Et il veut partager cette scène avec vous.

Un carioca à table est chez lui. Et vous pouvez en faire autant. Soyez le chef et offrez a tous vos sens un festival de couleurs et saveurs. Dans des restaurants, des kiosques, des maisons de jus où à la plage vous allez rencontrer un plaisir qui ne s’explique, mais que l’on goûte.

Carnaval de Rio
Carnaval de Rio

Il est vrai que Rio a été déjà loué de plusieurs façons différentes, en différentes époques et à différentes voix. Mais il manque encore la vôtre. Venez connaître la musique, le théâtre, la culture brésilienne et l’histoire d’un peuple qui vit dans la musique de la mer, dans la création des nouvelles tendances
et dans la joie de sa nature elle-même. Vous allez connaître ainsi la plus haute expression de la culture de ce peuple.

Une fête d’un rythme très spécial: les battements du coeur

Le Carnaval de Rio représente les 4 jours pendant lesquels Rio est plus heureux. Où chaque rue devient une passerelle et chaque carioca devient un fêtard 24 heures par jour. La plus importante fête thématique au monde se fait avec des fêtards de tous les coins du monde. Une place est réservée pour vous. Comme tout dans cette ville.

Deux millions et demi d’acteurs sur une seule scène. A la dernière nuit de l’année les sables de Copacabana reçoivent une population universelle, formée de cariocas de Rio et de cariocas d’ailleurs qui adoptent la ville. Ce sont 2 millions et demi de personnes plongées dans un climat d’extase, undélicieux mélange de paix et d’euphorie . Et, tout d’un coup, le ciel s’illumine: feux d’artifice, cascades lumineuses, couleurs, sons, applaudissements, dévotion.

La nouvelle année arrive.Un des plus importants paysagistes de notre temps, Roberto Burle Marx a laissé un légat d’une valeur inestimable, pas seulement pour la ville et pour le peuple carioca, mais aussi pour tous ceux et celles qui aiment et luttent pour la préservation de la nature. La propriété, située à Guaratiba, comprend plus de 3.500 espèces de plantes, plusieurs d’entre elles en voie de disparition. Les plantes, un fabuleux ensemble d’œuvres d’art, une bibliothèque avec plus de 2.500 exemplaires et plusieurs activités culturelles constituent un point de visite obligatoire pour enfants, adultes et chercheurs de tout le monde.

Gastronomie et cuisine brésilienne
Gastronomie et cuisine brésilienne

La Gastronomie Brésilienne à Rio

Pour le carioca, la gastronomie est raison de fierté et de séduction. Séduction par la couleur, par l’arôme, par la texture et par la saveur. La cuisine locale de Rio de Janeiro et du Brésil en général a été influencée par les noirs, les indiens et les portugais, mais c’est le carioca qui a rajouté l’amour comme assaisonnement.

La ville offre une large palette d’options, des petites maisons de jus – une explosion de couleurs et de parfums – aux restaurants les plus sophistiqués. Les restaurants de grillades (les churrascarias), avec la présentation continue de viandes, et les restaurants typiques de toutes origines transforment Rio en un festival pour les goûts les plus exigeants.

Cuisine brésilienne

La cuisine brésilienne est variée comme le pays. Ses plats reflètent l’ ambiance et la culture des régions d’où ils sont originaires, amenant des influences des tous les immigrants qui se sont établis au Brésil.

L’Amazonie est une source riche de poissons, spécialement le pirarucu, le surubim et le tucunaré. On dit que la cuisine du Nord-est est la plus typiquement brésilienne, avec des mets exotiques comme le canard au tucupi, la coque de muçuã, maniçoba et tacacá.

Le Nord-est du Brésil représente la tradition portugaise, avec la soupe Leão Veloso, en outre du sarapatel, la carne-de-sol (viande séchée au soleil) et les délicieuses moquecas. Les mets de Bahia ont été influencés par les esclaves venus d’Afrique. A l’origine préparées comme offrandes aux saints, les spécialités comme le acarajé, la moqueca de siri-mole, le bobó aux crevettes et les desserts comme la cocada et le quindim sont devenus obligatoires pour les goûts les plus exigeants.

Les saveurs de Minas Gerais représentent les caractéristiques de la vie rurale. Les plats principaux comprennent la viande séchée dans la citrouille, la farofa, le cochonnet grillé, le gâteau de manioc et toutes sortes de riz et haricots. Le petit pain au fromage est connu dans tout le pays.

Le Paraná a été influencé par l’immigration italienne et allemande, avec les plats comme la polenta avec du cresson.

Carte de Rio de Janeiro
Carte de Rio de Janeiro

 

Le Sud a contribué avec celui qui est considéré le plat national: le churrasco. Une variété de viandes grillés accompagnés de salades et légumes. Plusieurs churrascarias offrent déjà des viandes exotiques comme le chevreuil et le crocodile.

Rio de Janeiro est responsable par la feijoada, qui est aussi consacrée dans tout le Brésil. Il s’agit d’un plat composé de viande de porc et des haricots noirs, présenté avec du riz, du chou vert et de l’orange, servi traditionnellement les mercredis ou les samedis.

Image - Cartes - Photos : rio de janeiro -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.