voyage-a-gagner
Arequipa - Pérou
Arequipa - Pérou

Escapade à Arequipa – Pérou

Après les photos du Pérou, voici le billet sur la virée à Arequipa fin Juillet, pour les Fiestas Patrias. En parcourant ce billet, certains se diront peut-être : « Tu n’as pas vu ça, ça ; tu as loupé ceci ou cela… ». Eh bien, l’explication est avant tout à chercher du côté du temps disponible : deux journées de voyage aller/retour, trois journées sur place. Court, même si on peut arriver à en profiter en se motivant un peu.

Arequipa - Photo panoramique
Arequipa – Photo panoramique

Arequipa, la ciudad blanca

En effet, on la surnomme « la ville blanche » car bon nombre de ces bâtiments sont construits en pierre volcanique (terre de volcans) blanche appelée « sillar » et s’illuminent grâce au soleil, toujours présent à Arequipa.

La ville bénéficie toute l’année d’un climat très doux, printanier où soleil et chaleur sont au programme la journée et (grand) froid sec la nuit. Le climat fait partie des premières choses qui surprennent lorsqu’on découvre le lieu, tout comme l’altitude. Bien que située à 2400 mètres d’altitude, on ne le ressent pas vraiment, hormis le léger essoufflement lors de ses premiers escaliers gravis. On est vite interpellés également par la présence de trois volcans (Chachani, Picchu Picchu et Misti) éteints entourant la ville, le premier culminant à près de 6100 mètres.

Passons maintenant aux visites, c’est plutôt pour ça que vous êtes là, non?

Cathédrale Arequipa
Cathédrale Arequipa

Centre historique de Arequipa

Comme toute ville péruvienne coloniale qui se respecte, on retrouve de nombreuses caractéristiques communes comme la Plaza de Armas, la présence d’un important couvent ou monastère…

Les édifices constituant le coeur du centre historique de la ville se situent en effet à plus ou moins grande distance autour de la Plaza de Armas, réputée comme une des plus belles du pays avec ses arcades et sa fontaine entre autres choses à voir. Le monument principal étant la cathédrale qui y trône fièrement malgré qu’une de ses tours se soit effondrée il y a 10 ans, lors du séisme de 2001.

Plaza de Armas
Plaza de Armas

Après avoir admiré l’église jésuite de La Compañia et ses divers cloîtres au coin de la Plaza, en s’enfonçant dans la Calle Moran, on découvre Santo Domingo, église rebatie plusieurs fois après différents séismes. Tout près, le Marché couvert de San Camilo et ses produits de toutes catégories et couleurs. Si vous cherchez un lieu de vie locale où faire des courses, vous vous devez de vous y rendre!

En continuant votre périple dans ces rues du centre historique, vous tomberez sur le Musée Santuarios Andinos, accueilli par l’Université Catholique Santa Maria, et dont l’attrait principal est qu’il abrite la momie inca Juanita, enfant sacrifié sur le glacier de l’Ampato à 6310 mètres d’altitude dans la Cordillère des Andes, découverte en 1995, et particulièrement bien conservée.

Monastère Santa catalina
Monastère Santa catalina

Autre étape importante dans la découverte de la ville, le monastère de Santa Catalina, et ses murs, cloîtres, rouges, oranges, bleus, bâtiment datant de 1580 et qui hébergeait parfois 200 religieuses. Véritable labyrinthe de ruelles, l’endroit regorge de points de vue imprenables sur les volcans alentours et regorge de tranquillité.

Sabandia

Chose notable à Arequipa, c’est que l’on peut s’échapper du centre touristique et de ses voitures et autres bus, très facilement. Un quart d’heure en taxi (1.50€) ou une demi-heure en combi (0.20€), et l’on se retrouve au vert, tranquille. C’est en suivant cette direction que l’on peut se retrouver à Sabandia et son moulin.

Moulin de Sabandia et sa vue

Ce dernier, datant du 18ème siècle, très bien conservé notamment grâce aux entrées payantes (1.1€) qu’il génère, est un véritable havre de paix à 8 kilomètres d’Arequipa et sa Plaza. Rien de tel que de se détendre un moment sur ses pelouses en écoutant l’eau du moulin s’écouler ; ou de pique-niquer en ayant vue sur le volcan.

 

Mirador de Yanahuara
Mirador de Yanahuara

Arrêt indispensable dans le programme du voyageur qui se rend à Arequipa, faire un détour au Nord de la ville et profiter de son mirador de Yanahuara à la vue à couper le souffle sur le volcan, la ville, la « campiña » environnante…

Autour du mirador, une place et une église, charmantes à souhait, complètent l’attrait touristique de l’endroit.

Carte du Pérou- Arequipa
Carte du Pérou- Arequipa
Image - Cartes - Photos : canyon du colca -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.