Marseille
Marseille

Marseille

Tantôt tradition, tantôt avant-garde, Marseille cultive un art de vivre qui oscille entre ces deux extrêmes. Un séjour dans la cité phocéenne, c’est donner un coup de jeune aux clichés, tout en s’abandonnant aux rituels qui ont forgé son identité, de la balade sur le Vieux-Port à l’incontournable pastis.

Marseille - Vieux Port
Marseille – Vieux Port

Découvrir Marseille

Depuis sa fondation par les Grecs venus de Phocée il y a 26 siècles, Marseille n’a jamais cessé de cultiver sa différence. Aujourd’hui, sa grande originalité tient à la multiplicité des quartiers qui la composent, microcosmes ayant chacun leur spécificité. Autre atout phare de Marseille : son exceptionnel cadre naturel, composé d’îles sauvages, de nombreuses plages, de superbes fonds marins et des calanques, sortes de fjords calcaires d’une beauté féerique. Sans oublier l’art de vivre à la provençale, qui se reflète dans les spécialités culinaires, des traditions festives encore bien vivaces et un climat exceptionnel.

On n’a rien inventé depuis Marcel Pagnol. Le Bar de la Marine est toujours là, mais les clients sont plus tendance, et Marius et Jeannette ont été remplacés par des DJs de rock ou de house. Le rituel marseillais par excellence consiste à s’installer à la terrasse d’un bar, de préférence autour du Vieux-Port, en sirotant un « petit jaune », dont on parle toujours avec révérence. Pas mal non plus, le secteur de la Plaine, autour du cours Julien (« cours Ju » pour les initiés), sorte d’îlot de bohème à la branchitude décalée, regorgeant de bars et de restaurants.

Immortalisé par Pagnol, l’inusable Bar de la Marine se trouve sur sur le quai de Rive-Neuve. Murs patinés, tables carrelées, terrasse, c’est un bar incontournable lors de votre voyage dans la ville marseillaise

La géographie des bars est éclatée en plusieurs pôles distincts. Comme dans toute ville méditerranéenne qui se respecte, les terrasses ont la part belle au moindre rayon de soleil. Profitez-en, c’est l’un des plaisirs de la ville. A l’apéritif, chichi fregi et panisses font office d’amuse-gueules. Les premiers désignent des beignets frits, les seconds des hors-d’oeuvre composés de farine de pois chiche et d’huile d’olive, à goûter absolument !

Si elle n’est pas une capitale gastronomique, Marseille, grande ville du Sud de la France, n’en demeure pas moins une ville qui cultive un art de vivre culinaire, propre à ravir les amateurs de bonne chère. Marseille compte plusieurs spécialités culinaires typiques.

  • La plus connue est la bouillabaisse, un plat composé de quatre variétés de poissons de roche, que l’on déguste accompagné de rouille, une sauce à base d’ail, d’huile d’olive et de safran.
  • Proche de la bouillabaisse, la bourride ne compte que des poissons blancs.
  • Les pieds paquets désignent des tripes farcies de petit salé et d’ail et des pieds de mouton.
  • Les supions font référence à des encornets et les favouilles sont des petits coquillages.
Notre Dame de la Garde
Notre Dame de la Garde

 

Lieux touristiques marseillais à visiter

Parmi les incontournables à visiter à Marseille se trouve : Notre-Dame-de-la-Garde

Emblème de la ville, chère au coeur des Marseillais qui la surnomment la « Bonne Mère« , perchée à 162 mètres, la basilique Notre-Dame offre une vue extraordinaire sur la ville. Elle a été construite entre 1852 et 1880 sur le site d’un ancien fortin militaire. Son architecture est un kaléidoscope combinant les styles roman et byzantin, par allusion à sa vocation charnière entre Occident et Orient.

La basilique se compose de deux éléments très distincts : la crypte et l’église haute :

  • La crypte, volontairement très dépouillée, de style roman, est dévolue au recueillement.
  • L’église haute, par contraste, célèbre la glorification de la Vierge, d’où l’éblouissante exubérance décorative qui caractérise l’intérieur.

Une multitude d’ex-voto, regroupés par thèmes, garnit les murs. Le clocher est couronné par une statue colossale, mesurant près de 10 mètres, représentant Marie portant l’enfant Jésus, qui bénit la ville.

Le palais Longchamp
Le palais Longchamp

Autre lieux touristique à visiter et découvrir : Le palais Longchamp qui se trouve précisément tout en haut du Boulevard Longchamp (13004 Marseille).

Construit entre 1862 et 1869, il constitue l’illustration la plus éclatante des ambitions architecturales du XIXe siècle, le siècle d’or marseillais. Il ne s’agit pas d’un palais, mais, plus prosaïquement, d’un château d’eau, point terminal d’un canal long de 87 km amenant les eaux de la Durance à Marseille. Ce fastueux ensemble architectural, sans doute le plus grandiose de la ville, a une vocation double :

  • Il célèbre l’arrivée de l’eau à Marseille, grâce à un magnifique ensemble statuaire allégorique
  • Il abrite deux musées : le musée d’Histoire naturelle et le musée des Beaux-Arts. Ce dernier propose un large panorama de l’histoire de l’art, de toutes les écoles et de tous les genres.

Le XIXe siècle se taille la part du lion avec des pièces maîtresses d’artistes majeurs. On y admire aussi les oeuvres des principaux artistes provençaux, dont Michel Serre, Pierre Puget (dont une rue marseillaise porte le nom) et les représentants du mouvement appelé l’école de Marseille, qui travaillèrent surtout le paysage.

Cathédrale La Major à Marseille
Cathédrale La Major à Marseille

Depuis les récents travaux effectués dans ce quartier, la cathédrale de la Major est plus accessible qu’auparavant (Adresse : Place de la Major 13002 Marseille).

Entre le Vieux-Port et les quais de la Joliette, cette cathédrale, excentrée, s’élève sur une esplanade. Son architecture est grandiose ; unique en son genre en France, elle évoque l’Orient par son style romano-byzantin. Sa construction a duré de 1852 à 1893. On remarquera l’imbrication de coupoles, les imposantes tours-portes, les clochers, les mosaïques et la polychromie de marbre.

Quant au palais du Pharo ( 58, bd Charles-Livon 13007 Marseille), beaucoup moins majestueux que le palais Longchamp, trônant sur le promontoire du Pharo, Il doit son succès à son emplacement exceptionnel. En effet, de l’esplanade, on jouit d’une magnifique vue sur la rade, l’ensemble du Vieux-Port, la chaîne de l’Estaque.

Lors d’une visite à Marseille en 1852, Napoléon III souhaita la construction d’une résidence. La ville lui offrit le terrain en 1855. Aujourd’hui, il fait office de salle de congrès.

Estaque - Quartier de Marseille
Estaque – Quartier de Marseille

Quartiers et Calanques de Marseille

Le Vieux-Port est le coeur historique de la cité ; le long de ses trois rives s’égrènent de multiples cafés, bars et restaurants. Tous les matins s’y tient le marché aux poissons, grand moment de la vie locale. Le Panier, sur la rive nord du Vieux-Port, se déploie sur plusieurs buttes. C’est sans doute le quartier qui a le plus l’âme villageoise et méditerranéenne. Il est fait de venelles étroites, de montées abruptes et de placettes.

Le quartier bohème de la ville de Marseille s’appelle La Plaine. Perché sur une butte, ce secteur rassemble cafés, bars, restaurants, bars musicaux, librairies et boutiques de mode. La Corniche épouse la portion de littoral entre le palais du Pharo et les plages du Prado. Aménagée pendant la seconde moitié du XIXe siècle, elle est vite devenue synonyme de villégiature. Avec ses belles villas dominant la mer, elle a des airs de riviera.

Au nord de Marseille, l’Estaque est coincé entre mer et montagne. Les Marseillais aiment s’y rendre le dimanche et déjeuner à l’une des terrasses de restaurants.

calanque de Sormiou
calanque de Sormiou

Pour ce qui concerne Marseille et ses calanques, c’est un secret que les Marseillais auraient jalousement voulu garder. Trop tard ! On vient désormais de loin pour profiter des calanques, merveilles célébrant les noces de la mer et de la pierre, entre Marseille et Cassis. Un paradis incroyalement facile d’accès, puisqu’on peut les rejoindre en bus, au départ du Vieux-Port ! C’est une mosaïque ; elles possèdent chacune leur personnalité. Faites vos jeux :

  • En-Vau, la tropicale, avec ses eaux couleur caraïbe
  • Sugiton, la coquine, qui plaît aux naturistes
  • Sormiou, la traditionnelle, avec son port miniature et ses cabanons
  • Morgiou, la discrète
  • Calanque de Callelongue, la plus cachée de toutes les calanques marseillaises.

Pour ce qui est des transports, Marseille offre une réseau complet. L’aéroport Marseille-Provence se situe à Marignane, à 25 km au nord-ouest de la ville. Plus de 60 villes sont desservies en direct au départ de Marseille. Des bus assurent en 30 minutes la navette jusqu’à la gare Saint-Charles.Il existe deux lignes de métro, qui couvrent la plupart des besoins des visiteurs. Quant au réseau de bus, il est excellent et vous pourrez vous rendre partout. C’est la même société, la RTM, qui gère les bus et le métro. Ainsi, le ticket est valable pour les deux modes de transport. A noter également l’existence du « ferry-boat« , institution marseillaise qui permet de faire la navette entre les rives du Vieux-Port sans faire le détour par les quais.

carte de Marseille
carte de Marseille

Malgré la taille de la ville, on circule relativement facilement à Marseille, sauf aux heures de pointe dans le centre. La nuit, mieux vaut garer sa voiture dans l’un des nombreux parkings payants et gardés. Marseille est peu adapté au vélo.

Image - Cartes - Photos : Marseille - image de panisse - IMAGE QUARTIER DE MARSEILLE -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.