Grande muraille de Chine
Grande muraille de Chine

La Grande muraille de Chine

Depuis l’ouverture du pays aux étrangers, la Grande Muraille de Chine, dont les premiers tronçons ont été construits il y a 2000 ans pour se protéger des incursions nomades, ne résiste guère à l’invasion touristique.

La Grande Muraille, hors des sentiers battus

Visiter la grande  muraille de Chine sans autocar et sans boutique de souvenirs, est-ce encore possible ? Oui ! Mais encore faut-il s’en donner la peine !

A seulement 70 km au nord-ouest de Beijing, les sites de Badaling et de Mutianyu attirent la majorité des visiteurs. Résultat: la construction d’un téléphérique et d’un cinéma panoramique ont quelque peu gâté le charme des lieux. Seule solution pour échapper à la foule : partir en randonnée vers la Muraille sauvage, à seulement 60 km environ au nord de Beijing, où la Chine garde encore un parfum d’authenticité.

Comment s’y rendre ?
Il n’existe pas de bus direct depuis Pékin jusqu’à Huanghua. Il faut d’abord prendre un minibus jusqu’à Changping, où il faut emprunter un autre bus qui traverse alors la vallée des tombeaux Ming. Comptez une heure de trajet. Autre possibilité : changer de bus à Huairou.

Où se loger ?
Il existe peu de possibilité de logement aux abords d’Huanghua. Mieux vaut trouver un hôtel à Changping ou à Huairou. Il est possible également de faire l’excursion dans la journée au départ de Pékin.

Plusieurs circuits pédestres sont possibles au départ de Huanghua, où les fortifications de la muraille de Chine épousent la forme des collines. En 3 ou 4 heures de marche aller-retour, vous aurez un bel aperçu de cette forteresse de pierre, encore en très bon état par endroit. Une succession de tours et de terrasses vous offrent un superbe panorama sur la région. A l’ouest, 4 km suffisent pour rejoindre le charmant village de Zhuangdaokou, blotti contre les murs d’une ancienne bâtisse, qui abrite aujourd’hui plusieurs fermes.

Avant d’y arriver, vous franchirez un passage qui traverse la Muraille sur quelques mètres. Construite dès le XVIe siècle, cette porte est encore utilisée par les paysans chinois pour se rendre dans leurs vergers dans la campagne avoisinante. Un autre itinéraire vous conduit à l’est de Huanghua.

Grande muraille de Chine - Photo
Grande muraille de Chine – Photo au petit matin

Première étape d’une randonnée sur la Grande muraille de Chine

Une tour parfaitement conservée, qui vous attend au terme d’une ascension de 200 m.

Plus loin, une terrasse de combat et plusieurs postes d’observations offrent un superbe panorama : au nord, vous pouvez voir la partie de la Muraille appelée « Mâchoire béante« , tandis qu’à l’est, le relief rappelle les bosses d’un chameau. Vous arriverez ensuite près d’une tour à 4 ouvertures, qui abrite une stèle où sont inscrits plus de 200 caractères chinois du XVIe siècle.

Grande muraille de chine - Carte
Grande muraille de chine – Carte
Les plus sportifs pourront continuer pour rejoindre la Mâchoire béante et la célèbre pente en Dents de scie, qui doit son nom à ses nombreux zigzags. Attention cependant : le sentier devient alors plus abrupte. Vigilance et expérience vous éviteront alors bien des tracas !

Image - Cartes - Photos : la muraille de chine images - muraille de chine - photo grande muraille de chine -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.