voyage-a-gagner
Kakadu National Park
Kakadu National Park

Kakadu National Park en Australie

Plus grand parc d’Australie, Kakadu est sous la responsabilité de plusieurs communautés aborigènes qui gèrent le parc en collaboration directe avec l’organisme national « Parks Australia ».

Découverte du parc national du Kakadu

Au sein même du parc national du Kakadu, on peut voir de nombreuses peintures prouvant l’existence de la culture aborigène. Kakadu est très contrasté, les eaux calmes abritent des crocodiles et les montagnes abruptes camouflent les forêts tropicales où coulent ruisseaux et rivières. Les chutes d’eau approvisionnent des piscines creusées naturellement dans le sol, celles-ci constituent une halte agréable pour les randonneurs épuisés par leur longue marche. L’écosystème du parc du Kakadu est très diversifié, des milliers d’espèces de plantes poussent, et énormément d’espèces de poissons et d’oiseaux habitent les lieux. La faune et la flore exceptionnelle du site, ainsi que les peintures anciennes d’art aborigènes, rendent le parc Kakadu unique.

Depuis 1984, Kakadu est classé au patrimoine mondial de l’humanité.

Le Northern territory comprend le territoire de Arnhem Land, c’est l’endroit du parc où les différentes cultures aborigènes sont regroupées. Il existe des centaines de dialectes, de traditions et de lois qui rendent l’histoire des peuples aborigènes très complexe. L’une des fonctions premières du parc du Kakadu et de Arnhem Land est de faire connaître toute la richesse de ces communautés.

Le mieux est de commencer la visite du parc au Centre culturel de Bowali, à côté de Jabiru, ou au Centre Aborigène Warradjan, proche du village de Cooinda, ainsi les visiteurs en sauront un peu plus sur l’héritage culturel transmis par les aborigènes. Au sein du parc Kakadu et dans le Arnhem Land, lors de vos excursions culturelles vous apercevrez de nombreuses peintures rupestres ayant parfois 20 000 ans d’existence. Les scènes peintes traduisent la vie quotidienne des aborigènes : chasse, paysages, animaux, plantes, etc.

Le parc national australien de Kakadu vue du ciel
Le parc national australien de Kakadu vue du ciel

Non loin de la Gove Peninsula, de nombreuses galeries d’art aborigène sont présentes, les visiteurs pourront s’ils le souhaitent admirer les artisans en plein travail. Des œuvres d’art et l’artisanat sont proposés à la vente. Si vous prenez un guide aborigène avec vous au moment de l’une de vos randonnées dans les campagnes reculées (« Bush »), il vous racontera en détail la vie quotidienne de son peuple : vous apprendrez quelles plantes médicinales étaient utilisées, quelle nourriture il mangeait…

Vous pouvez aussi choisir le mode d’expédition fluviale, dans ce cas, vous traverserez les rivières et les billabongs (tranchée d’eau qui se forme à la saison sèche).

Le parc contient plusieurs sentiers balisés, la randonnée est sans doute le meilleur moyen de découvrir les paysages du Kakadu National Park. Les sentiers ont plusieurs niveaux de difficulté, leur durée peut varier d’une demi-heure à deux jours. Par contre, certains parcours de randonnée nécessitent de faire un peu d’escalade. La période de Mai à octobre est le meilleur moment pour s’aventurer à travers le bush du parc, la saison des pluies venant de se terminer. Généralement, les pluies tropicales tombent entre le mois de novembre et d’avril, ce qui provoque la montée des eaux des marécages et permet à la végétation de croître.

Certains sentiers plus originaux et moins touristiques permettent aux visiteurs qui le souhaitent d’admirer les lieux les plus singuliers de Kakadu. Parfois même, ces sentiers durent une ou plusieurs nuits, dans ce cas, on vous demandera de posséder un permis et de bien connaître la faune et la flore du parc. Le mieux est de participer à une excursion randonnée avec un guide ou de se renseigner avant, au bureau des permis du Kakadu. Le camping sauvage est interdit au sein du parc national Australien, néanmoins beaucoup d’emplacements autorisés ont été installés.

Oiseau de la réserve naturelle de Kakadu
Oiseau de la réserve naturelle de Kakadu

La réserve naturelle de Kakadu

Le camping est une séduisante façon de profiter du Kakadu National Park. Dormir à la belle étoile au milieu d’un environnement naturel et entendre le chant des oiseaux dès l’aurore est une expérience à vivre absolument quand on visite le parc du Kakadu. Les principales aires de camping sont à proximité des lieux les plus fréquentés : Yellow Water Billabong, Gunlom, Ubirr et Jim Jim Falls. Si vous préférez la solitude, vous pouvez demander un permis pour être autorisé à dormir dans les campings au milieu du bush.

La plupart du temps, ils sont uniquement accessibles à pied. Les campings du bush ne possèdent aucune infrastructure, mais ils sont superbes. Vous dormirez au cœur même de la nature. De plus, vous ne risquerez rien, des gardiens viennent surveiller régulièrement ces campings, afin d’assurer la sécurité des randonneurs. Attention, avant d’effectuer votre demande de permis, assurez-vous que le site que vous voulez visiter est ouvert.

280 espèces d’oiseaux cohabitent dans cette immense réserve naturelle, les excursions donnent la possibilité de les observer. Les passionnés pourront admirer des oies-pie, le pinson gouldian ou le red goshawk qui sont deux espèces en voie de disparition.
Les attractions à ne pas manquer au Kakadu National Park sont :

  • La croisière Yellow Water se fait durant la saison sèche, le bateau déambule dans les eaux tranquilles du parc, durant près de deux heures. Les touristes auront le plaisir de voir des oiseaux aquatiques et des crocodiles. L’attraction étant connue, il vaut mieux réserver à l’avance.
  • À Gulum Falls, les visiteurs verront les piscines naturelles du parc. Du haut des chutes d’eau, ils auront une vue surprenante.
  • Les peintures rupestres de Ubirr faites par les aborigènes de la région sont extrêmement connues. C’est ici que se trouve la plus ancienne peinture, vieille de 20 000 ans.
  • Le site de Jim Jim Falls est un des plus hauts lieux du parc, ses chutes d’eau sont spectaculaires.
    La capitale du parc est Jabiru, c’est à cet endroit que vous trouverez toutes les commodités : médecin, presse, supermarché… L’aéroport est situé à un peu moins de dix kilomètres.

Astuces Voyage :
Afin d’obtenir les permis qui vous autoriseront à faire de longues randonnées, vous devez vous adresser au bureau des permis du Kakadu. Les hôtels peuvent être rapidement plein, réservez à l’avance ! Et prenez vos billets la veille pour la balade sur le billabong à Yellow waters, vous serez assuré d’avoir une place.

Le parc national australien de Kakadu est une merveille culturelle et naturelle. En effet les traces historiques laissées par les aborigènes vous plongeront dans un passé au combien passionnant, en même temps que vous serez séduit par les paysages surprenants riches en diversité.

kakadu national park - photo panoramique
kakadu national park – photo panoramique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.