Normandie - Photo du Mont-Saint-Michel
Normandie - Photo du Mont-Saint-Michel

Normandie

Région de France, la Normandie correspond aux actuelles régions administratives de Basse-Normandie (départements du Calvados, de la Manche, de l’Orne) et de Haute-Normandie (départements de l’Eure et de la Seine-Maritime).

Région de la Normandie

La Normandie chevauche deux domaines géologiques bien distincts. Elle s’étend à la fois sur les terrains anciens du Massif armoricain, à l’ouest, et sur les séries sédimentaires du Bassin parisien, à l’est. Sur les terrains anciens alternent collines (le point culminant est au mont des Avaloirs, à 417 m) et bassins (marais de Carentan, bassin de Valognes). La Normandie sédimentaire est constituée de vastes plateaux crayeux (pays de Caux, Neubourg, Vexin normand), d’âge mésozoïque, qui ont subi, au cénozoïque, une série de flexures et de cassures et qu’entaille profondément la vallée de la Seine. La zone de contact entre les deux ensembles est découpée en nombreux pays : dépression du Bessin, campagne de Caen, pays d’Auge, campagne d’Alençon, marqués par des paysages de bocage, avec des haies qui séparent des champs labourés.

La vaste façade maritime (plus de 500 km de côtes) ouvre largement la Normandie aux influences océaniques. La moyenne des précipitations varie entre 700 et 900 mm. L’amplitude annuelle est faible : les températures sont rarement excessives en été, les gelées rares. Brouillards et brumes sont fréquents.

Caen, Cherbourg, Rouen et Le Havre sont les principales agglomérations de la Normandie. D’ouest en est figurent d’autres villes importantes, Avranches, Coutances, Saint-Lô, Vire, Bayeux, Argentan, Alençon, Lisieux, Dieppe et Évreux. Plusieurs sites maritimes et villes balnéaires sont des points touristiques surtout estivaux : le Mont-Saint-Michel, les plages du débarquement de Normandie, dans le Cotentin, Deauville, Trouville, Honfleur, Fécamp.

Ci dessous , l’actuelle cathédrale Notre-Dame a subi de nombreux incendies. Elle a été reconstruite à diverses reprises entre le xiie et le xviie siècle. Elle témoigne aujourd’hui de plusieurs époques architecturales.

Normandie paysage
Normandie paysage

Histoire de la Normandie

La Normandie connut sa première unité au moment de la conquête romaine, lorsqu’elle devint la province de la IIe Lyonnaise, au Ier siècle apr. J.-C. À partir du Ve siècle, elle subit, comme l’ensemble de la Gaule romanisée, les invasions barbares, en particulier celle des Francs. Incorporée au royaume de Neustrie, la Normandie fut l’un des grands foyers du monachisme aux VIe et VIIe siècles, notamment sous l’autorité de saint Wandrille, fondateur des abbayes de Jumièges, Fécamp ou encore Fontenelle. C’est peu après cette période que la région commença à connaître les incursions des guerriers vikings ou normands (de Northmanni, « hommes du Nord »), venus du nord de l’Europe.

Les premiers raids sur le littoral eurent lieu à partir du VIIIe siècle. Les attaques normandes devinrent plus dangereuses à partir de 819. Les guerriers normands profitaient de leurs bateaux à fond plat pour remonter le cours de la Seine, ravager et surtout rançonner les villes situées dans la riche vallée. Ainsi, en 845, ils attaquèrent Paris, qui ne fut sauvée que grâce au comte Eudes. À partir de la fin du IXe siècle, les Normands s’installèrent durablement dans l’estuaire de la Seine. En 911, incapable d’obtenir leur départ, le roi Charles III le Simple concéda finalement au chef normand Rollon le traité de Saint-Clair-sur-Epte, qui octroyait aux Normands l’autorité sur les territoires correspondant à l’actuelle Haute-Normandie. Progressivement, les chefs normands acquirent également l’actuelle Basse-Normandie. En 945, les rois de France reconnurent officiellement l’existence du duché de Normandie.

Redevenu tranquille, le nouveau duché prospéra rapidement grâce à une administration compétente et à la mise en place de la féodalité. Au milieu du XIe siècle, la Normandie constituait une puissance importante, suffisamment pour que le jeune duc de Normandie Guillaume s’imposât comme roi d’Angleterre.

 

Cousin d’Édouard le Confesseur, ce dernier l’aurait désigné en 1051 comme successeur au trône d’Angleterre avant de lui préférer finalement Harold II. À la mort d’Édouard le Confesseur, en 1066, celui qui devint Guillaume Ier fit la conquête de l’Angleterre et vainquit Harold, recevant ainsi son surnom de Guillaume le Conquérant. Au XIIe siècle, la Normandie passa, comme l’ensemble des possessions anglo-normandes, à la dynastie des Plantagenêts. Elle devint alors un des lieux privilégiés de la rivalité entre les rois de France et les rois d’Angleterre. Au début du XIIIe siècle, Philippe Auguste tenta vainement de s’emparer de la Normandie. Il était conscient de l’importance stratégique du duché qui commandait l’estuaire et la vallée de la Seine, et donc une partie des communications fluviales de Paris, située en amont du fleuve.

En 1259, Henri III d’Angleterre renonça officiellement à la possession de la Normandie, qui conserva cependant une certaine autonomie dans le royaume de France. Cette région redevint une pomme de discorde entre les deux royaumes lors de la guerre de Cent Ans. Elle repassa alors aux mains de l’Angleterre.

La Normandie revint à la France en 1450.

La région normande fut au XVIe siècle l’un des foyers de la Réforme protestante et, au XVIIe siècle, connut un important développement manufacturier grâce au textile, aux forges et au commerce maritime. Sous la Révolution française, elle fut acquise aux Girondins (Charlotte Corday, meurtrière de Marat, était originaire de l’Orne.) Au XIXe siècle, la région ne connut qu’une industrialisation diffuse et resta rurale, spécialisée dans l’élevage.

Elle fut, en juin 1944, le cadre du débarquement de Normandie.

À partir du 6 juin 1944, 3,5 millions de soldats alliés débarquèrent sur les côtes normandes pour libérer l’Europe occidentale de l’emprise de l’Allemagne nationale-socialiste. La bataille de Normandie, qui dura du 6 juin à la mi-août 1944, fut l’une des plus importantes batailles de la Seconde Guerre mondiale.

Image - Cartes - Photos : ensemble dame -
Promo FRAM Voyages'