photo - urbain affiche dechiree
Les Huns
Les Huns

Les Huns

Venus probablement d’Asie centrale, les Huns étaient des nomades qui vivaient dans les steppes du nord du Caucase. Les Chinois les mentionnent pour la première fois au IIIe siècle av. J.-C.

Histoire des Huns

Les Huns ont fortement marqué l’imaginaire des peuples de l’Empire romain finissant, par le caractère particulièrement cruel de leurs exactions. La chronique a ainsi attribué à Attila le surnom de «fléau de Dieu».

La marche des Huns vers l’ouest

C’est vers la fin du IVe siècle apr. J.-C. que les Huns apparaissent dans le bassin de la Volga. Après avoir écrasé les Alains, ils s’installent entre ce fleuve et le Don, avant d’envahir le royaume ostrogoth implanté dans les plaines d’Ukraine. Poursuivant alors leur progression vers l’ouest, ils défont les Wisigoths, établis dans l’actuelle Roumanie, et atteignent les frontières de l’Empire romain sur le Danube.

La migration des Huns de l’Asie vers l’Occident, L’Empire romain en 451 apr. J.-C.

Selon les descriptions laissées par l’historien romain Ammien Marcellin, les Huns sont des pasteurs nomades qui ignorent l’agriculture, ne possèdent pas d’habitations permanentes et parcourent sans répit la steppe à la recherche de pâturages et de points d’eau pour leurs troupeaux. Ils subsistent grâce à la chasse et à la cueillette, sont vêtus d’habits de lin et de fourrures. Vivant presque constamment à cheval, ils ne semblent pas avoir de vrai roi, chaque clan ayant son propre chef.

Guerriers redoutables, archers, cavaliers montés sur de petits chevaux robustes, les Huns surprennent leurs ennemis en se livrant à des charges rapides, des retraites inattendues, un harcèlement permanent. Des tombes hunniques retrouvées près du Dniepr attestent leur goût pour le pillage. Après avoir traversé et dévasté les plaines roumaines, les Huns franchissent les Carpates et s’installent dans la plaine de Pannonie (Hongrie actuelle) vers 396. Peu inquiète, Rome les laisse agir à leur guise au-delà du limes (fortification marquant la frontière de l’Empire romain), car les Huns s’en prennent aux Goths, ennemis traditionnels de Rome.

Huns - Tableau d'une bataille
Huns – Tableau d’une bataille

Mais la situation change brutalement en 408, date à laquelle les Huns pénètrent en territoire romain en lançant de nombreuses razzias. Vers 425, un empire hunnique semble s’être formé sur le moyen Danube. Étendant leur domination sur les populations germaniques, les Huns enrôlent des Germains dans leur armée. En 430, l’empereur Théodose II accepte de leur payer un tribut annuel, qui est doublé cinq ans plus tard, puis multiplié par cinq en 443.

Attila, le «fléau de Dieu»

Le chef hun Attila arrive au pouvoir en 441. Sous son règne, la puissance des Huns atteint son apogée. En effet, après 445, date à laquelle il fait assassiner son frère Bléda, il gouverne en autocrate. Il charge des émissaires, les logades, de parcourir l’empire pour réclamer des tributs sous peine de destruction. Avide de butins, il lance chaque année des raids sur l’Empire d’Orient et ruine régulièrement les villes des Balkans. En 450, il se retourne contre l’Empire d’Occident. Il passe le Rhin à Mayence et pénètre dans l’est de la Gaule, avant que son armée soit mise en déroute par le Romain Aetius près de Troyes (bataille des champs Catalauniques, 451). Les Huns refluent alors vers l’est.

L’Empire romain en 453 apr. J.-C.

Un an plus tard, Attila lance un nouveau raid vers l’Italie. Il dévaste la plaine du Pô, rencontre le pape Léon le Grand et décide brutalement de rentrer en Pannonie avec son armée. Il meurt en 453, laissant un empire riche, mais dont l’autorité se lézarde sous les révoltes successives des peuples vassaux. Incapables de s’unir, ses fils sont battus en 455 sur la Nedao, en Pannonie, par une coalition de Gépides et d’Ostrogoths. Cette défaite marque la fin de la puissance hunnique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.