photo - urbain affiche dechiree
Ua Pou - Les Marquses
Ua Pou - Les Marquses

Ua Pou – Ile des Marquises

Groupe Nord des Marquises, Ua Pou est la troisième plus grande île des Marquises située à 35 km au Sud de Nuku Hiva et à 85 km au Nord-Ouest de Hiva Oa. Avec ses 105,3 km2 et 2200 habitants cette île est la plus densément peuplée de l’archipel.

Ua Pou à 50 km au sud de Nuku Hiva
Ua Pou à 50 km au sud de Nuku Hiva

Partir sur Ua Pou

Représentant les deux piliers de la « Grande maison », premiers éléments plantés par les dieux à la création de la Terre des Hommes, Ua Pou s’enorgueillit de son site splendide. Nommée Adams Island par l’Americain Ingraham en 1791, elle était rebaptisée un mois plus tard Marchand par le le Français du même nom et devenait possession du roi Louis XVI. Marchand publia sa première description dans Voyage autour du monde (1790-92).

l’île de Ua Pou située au nord-est de la Polynésie française est vraiment l’un des paysages les plus impressionnants au monde. Un réseau hydrographique rayonnant à partir du centre dissèque profondément cette montagne pyramidale dont la partie la plus élevée, entre 500 et 600m, est dominée par des reliefs résiduels isolés spectaculaires dus à la présence de tachytes phonolitiques, des pitons basaltiques en forme de pains de sucre, culots et cheminées du Matahenua (1028 m), du Pouakei (1023 m), du Oave (1023 m), qui surplombent la baie de Hakahau, son village principal. Entre les vallées, les pentes tombent généralement sur l’océan par des falaises abruptes.

Par son relief, Ua Pou est un peu aux Marquises ce que Bora Bora est aux îles de la Société. Cette île massive, de forme parallélépipédique (15 km sur 13 km), aux traditions fortement ancrées, entretient ses nombreux sites archéologiques et est reconnue pour les qualités artistiques innées de ses artisans sculpteurs, tatoueurs ainsi que de ses artistes chanteurs et danseurs. De ce dynamisme culturel est né le festival des Marquises, Matava’a, rencontre bi-annuelle entre Marquisiens et véritable vivier artistique.

Le chef-lieu, Hakahau, établi au nord-ouest de l’île de Ua Pou est le principal port, non loin de l’aéroport. Ses centres d’intérêt reposent sur l’existence d’un ancien Hakamaui « paepae » Tenei, restauré, en plein coeur du village, et d’une belle église renfermant de remarquables pièces sculptées en bois précieux et le village se vante de posséder la première église marquisienne construite en 1859.

La plage de Hakahau

Visiter les villages de Ua Pou

Certaines églises catholiques, dans les villages de Haakuti et Hakahetau, sont construites sur des plates-formes anciennes ou « paepae« . Dans les environs du village principal, les amateurs de baignade et de beaux paysages seront comblés avec l’excursion vers l’Ouest, à la baie de Anahoa, dotée d’une belle plage. Un peu plus loin, la vallée de Hakamaui surnommée « vallées des rois », plusieurs vestiges archéologiques, « paepae », tiki, pétroglyphes témoignent de l’importance ancienne de ce lieu d’habitat, délaissé de nos jours.

Les autres villages de Ua Pou sont généralement situés sur la côte et, certains, sur la côte occidentale, ne sont accessibles que par bateau. La piste conduisant à Hohoi, petit village de pêcheurs paisible du sud-est de l’île, traverse des sous-bois d’arbres fruitiers et d’essences rares et offre quelques points de vue intéressants sur la mer. La présence de sites archéologiques, paepae, et des fameux galets fleuris de sa plage est à signaler. C’est dans cette vallée actuellement inhabitée de Haka’ohoka que Pierre Ottino s’est particulièrement attaché à la description et à l’étude des différents sites rencontrés.

Loin des zones de passage, la vallée n’est pas perturbée par les aménagements contemporains. L’analyse, l’étude de la répartition et de l’ organisation des différentes structures, apportent un éclairage nouveau sur les anciennes conceptions, typiques des ïles Marquises, relatives à l’aménagement des espaces habités. Elles révèlent plusieurs ensembles spatiaux correspondant aux principaux pôles d’intérêt et d’activités de la société marquisienne traditionnelle: l’exploitation et la surveillance de la mer, les espaces à vocation horticole, le noyau communautaire, aux structures plus denses et éloignées de la mer, la réseidence du chef et les lieux publics associés à la vie communautaire, les sites de refuge et de défense.

carte de Marquises
carte de Marquises

Le site archéologique d’Anapua est considéré comme le plus ancien découvert à ce jour en Polynésie orientale (150 +- 95 avant notre ère). Fouillé en 1982 , cet abri sous-roche a donné une importante stratigraphie. Malheureusement, la date non calibrée serait en contradiction avec une autre obtenue en 1991 par le même archéologue, sur le même site, sur une coquille de turbo, de 1300 ans plus jeune. L’occupation ancienne ne l’aurait pas été au delà de 1100-1200 après J.C