Gibraltar
Gibraltar

Gibraltar

Territoire britannique au sud de la péninsule Ibérique, Gibraltar est un point stratégique à l’entrée de la Méditerranée (détroit de Gibraltar).

Le détroit de Gibraltar

D’une superficie de 6,5 km², il compte 30 000 habitants. Le rocher de Gibraltar  mesure 4620 mètres de long, 1245 mètres de large et 426 mètres de haut. Il était connu dans l’Antiquité comme la partie septentrionale des Colonnes d’Hercule.

En 711, Gibraltar fut conquis par le berbère Tariq Ibn Ziyad qui y fit construire une forteresse. En 1462, elle tomba aux mains des Espagnols, et en 1714, le traité d’Utrecht l’attribua à la Grande-Bretagne. Malgré un référendum qui s’est prononcé avec une forte majorité pour le rattachement à l’Angleterre, l’ONU a exigé son autonomie.

Gibraltar et l’ancien Abyla (aujourd’hui le mont Acho à Ceuta, enclave espagnole au Maroc) constituaient les Colonnes d’Hercule, qui furent signalées au moyen de colonnes d’argent par les marins phéniciens pour indiquer les limites de la navigation en eaux sûres aux peuples de la Méditerranée. Premier point de la conquête musulmane de l’Espagne, le rocher de Gibraltar doit son nom à Jabal al-Tàriq (en arabe, « montagne de Tariq ») en l’honneur du général musulman Tàriq ibn-Ziyàd (mort v. 720), qui envahit l’Espagne en 711. En 1309, Gibraltar fut aux mains des Castillans, puis repris par les Maures en 1333, qui le gardèrent sous leur domination jusqu’en 1462. En 1502, il fut rattaché à la Couronne espagnole.

Dès le sac de Gibraltar par le corsaire algérien Barberousse II (Khayr al-Din, v. 1483-1546) en 1540, de puissantes défenses furent aménagées sur le rocher sur l’ordre de l’empereur Charles Quint. Le 24 juillet 1704, pendant la guerre de Succession d’Espagne, Gibraltar fut pris par les forces alliées anglaises et hollandaises. Le commandant anglais en prit possession au nom de la reine Anne. Neuf ans plus tard, l’acquisition fut officialisée par le traité d’Utrecht.

Gibraltar - Photo Aerienne
Gibraltar – Photo Aerienne

Durant la phase européenne de la guerre de l’Indépendance américaine, l’Espagne, en guerre contre le Royaume-Uni, érigea un blocus rigoureux contre Gibraltar (1779-1783). Le 14 septembre 1782, les Britanniques détruisirent les canons des flottes des assiégeants français et espagnols. En février 1783, la signature des préliminaires de paix mit fin au siège.

En 1830, Gibraltar devint une colonie britannique.

Au cours de la Première Guerre mondiale, le rocher fut une base stratégique des unités navales alliées et une réserve de charbon pour les zones de combats dans l’est de la Méditerranée. Pendant la guerre civile d’Espagne (1936-1939), la ville de Gibraltar fut un port d’accueil des nombreux réfugiés espagnols. En novembre 1942, elle sert de base d’opération aux troupes d’intervention en Afrique du Nord.

Lorsqu’en 1964, la Grande-Bretagne remit presque la totalité de la gestion des affaires internes au gouvernement, l’Espagne soutint que, conformément à la paix d’Utrecht, elle devait acquérir la souveraineté sur le territoire. L’attitude britannique entraîna une tension dans les relations entre les deux pays et amena l’Espagne à isoler économiquement Gibraltar. Lors d’un référendum tenu le 10 septembre 1967, la population de Gibraltar vota massivement pour le maintien de la domination britannique et rejeta les liens avec l’Espagne. Toutefois, celle-ci réitéra ses revendications et, en 1969, ferma ses frontières aux 5 000 ouvriers espagnols qui se rendaient à Gibraltar pour leur travail. De ce fait, la dépendance, soutenue par la Grande-Bretagne diversifia son économie qui bénéficia du développement du tourisme et d’une augmentation des dépenses militaires.

À la fin des années 1970, l’Espagne commença à montrer plus de flexibilité dans la question de Gibraltar. En 1980, un accord de principe fut négocié sur la réouverture de la frontière sans toutefois entrer en vigueur. En 1981, le prince et la princesse de Galles choisirent le rocher comme première étape de leur lune de miel, ce que l’Espagne considéra comme un affront. Cependant, en 1982, les deux pays s’engagèrent de nouveau à résoudre leurs différends et, en février 1985, pour la première fois depuis seize ans, la frontière avec le territoire espagnol fut rouverte.

Image - Cartes - Photos : gibraltar - gibraltar carte - detroit de gibraltar carte - gibraltar ville - ville de gibraltar - détroit de gibraltar carte du monde - gibraltal photo aerienne - photo de gibraltar -
Promo FRAM Voyages'