Sally Mann

Sally-Mann

Photographe américaine, Sally Mann a reçu plusieurs prix prestigieux dont le « Photographe de l’année » en 1995. Ses œuvres et collections sont présentes dans de nombreux musées aux États-Unis et dans le monde.

Naptime 1989 - Photo de sally Mann
Naptime 1989 – Photo de sally Mann

La Photographe Sally Mann : Histoire

Elle s’est fait connaître du grand public par son œuvre « At Twelve », une série de portraits de jeunes adolescentes entre l’enfance et l’âge adulte. Mais elle est surtout réputée pour son œuvre très controversée, « Immediate Family », où elle ré-invente la photographie de famille. Elle y montre son fils Emmet et ses deux filles Jessie et Virginia dans l’intimité de la vie de tous les jours où se mêlent l’innocence des jeux d’enfants, une sensualité troublante ainsi qu’une vertigineuse mise en abîme sur la mort, la violence et la vie.

« (…) elle possédait pourtant un ouvrage qui prouvait le contraire : les trois enfants de Sally, en noir et blanc – des enfants d’une beauté à couper le souffle. La petite, allongée comme morte dans les herbes hautes, la peau brûlée par les rayons d’une nature prodigue, le songe presque palpable dans les feuilles éparses.

Fallen-Child
Fallen-Child – 1989

L’aînée, nue et provocante, juchée sur le cuir blanc de ses patins à roulettes. Le dos du garçon, rongé par les croûtes noires d’une varicelle vaincue. La cadette marbrée de boue, boucles au vents, mine fermée. Le pipi au lit, le linge étendu. La mort d’un grand-père ; les agrafes brillantes d’un sourcil fendu de trop avoir joué. Le malaise possible à la vue de ces enfants aux corps dévoilés, aux visages blessés, se trouvait éradiqué par la grâce extrême, une parfaite connivence entre le photographe et ses sujets : la spontanéité de l’enfance saisie dans toute sa complexité, jusque dans ses recoins les plus dérangeants.

Jessie Bites - 1985
Jessie Bites – 1985

Du travail de Sally Mann filtrait un amour tel qu’un visage de gamin ensanglanté devenait négation absolue du voyeurisme – simple saignement de nez, symbole de l’innocence et des étés solaires. Ces images, loin d’être choquantes ; reflétaient le désir d’une mère de fixer à jamais sa progéniture en train de grandir, de fixer tout ce qui est beau et tout ce qui laid dans le processus de croissance – la réalité pure d’un enfant qui grandit, le miracle de la vie offert à la postérité. En découvrant ce livre, j’avais enfin ressenti la photographie comme un art à part entière, d’une puissance qui m’avait jusqu’alors échappé. »

Dirty Jessie - 1985 - Sally Mann
Dirty Jessie – 1985 – Sally Mann

Extrait de “Twist”, Delphine Bertholon

Promo FRAM Voyages'

4 comments

  1. Elles sont magnifiques ces photos.Et les enfants, d’excellents modèles.La lumière y est sublime, presque féérique et les nuances de gris…

  2. Troublantes ces photos !! 😮
    Mais elles dégagent quelque chose de vraiment unique ! 😛

  3. magnifique, troublant, envoutant… Magique!

  4. Waouuu .. Ca c’est le type d’art et d’artistes qui doit creer deux camps, deux affrontements et deux emotions diamétralement opposées. C’est curieux, dérangeant, gênant, intéressant, ambivalent, troublant ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *