Les Oiseaux

les-oiseaux

Les oiseaux ont pour ancêtres des reptiles dinosauriens. C’est au jurassique qu’est apparu le premier oiseau, l’archéoptéryx, un reptile avec des plumes, et ce n’est qu’au crétacé que vécurent les premiers vrais oiseaux. Certains étaient encore munis de dents. On a également découvert en 1998, en Chine, des dinosaures vieux de 145 millions d’années, et qui présentent de nombreuses caractéristiques communes avec les oiseaux.

Classe et Morphologie des Oiseaux

Classe très étendue de vertébrés, homéothermes et ovipares, les oiseaux possèdent des membres antérieurs recouverts de plumes et transformés en ailes, et dont les os, particulièrement légers et sans moelle, sont en partie traversés de petites poches d’air. Leur oesophage s’élargit pour devenir un jabot, dans lequel les graines dures sont ramollies par des sucs gastriques.

Pour certains, la nourriture est ensuite broyée dans l’estomac par des petites pierres préalablement avalées. Les poumons des oiseaux sont reliés à des petites poches d’air, qui remplissent toutes les cavités du corps, jusqu’aux os, et qui ont pour effet que l’air, lors de l’expiration, entre de nouveau en contact avec les capillaires sanguins, favorisant l’échange de gaz. Leur coeur est particulièrement grand et il montre une grande fréquence de battements (jusqu’à cinq cents par minute) en rapport avec un métabolisme rapide et une température corporelle élevée (de 42 à plus de 44 °C).
Chez les oiseaux, les organes de reproduction, oviductes comme canaux déférents, débouchent dans le cloaque.

Le cerveau des oiseaux est plus différencié que chez les reptiles. Le cerveau et le cervelet, qui servent à régler le comportement en vol, sont particulièrement développés, le bulbe rachidien est, lui aussi, assez grand, en rapport avec le sens visuel très performant de ces animaux. Leurs yeux possèdent plusieurs fovéas avec jusqu’à un million de cellules visuelles par millimètre carré (en comparaison, chez l’homme la densité cellulaire est de cent cinquante mille), et la constitution aplatie de ceux-ci permet aux oiseaux d’avoir une image très nette, même sur les bords. Les différentes espèces d’oiseaux sont vraiment bien adaptées à leur environnement et leur constitution est très spécifique : ainsi, les oiseaux marcheurs ont en partie perdu leur capacité de vol.

La Reproduction des oiseaux

Les oiseaux sont soumis à des rythmes internes, à partir desquels les hormones agissent sur la formation d’un plumage somptueux (livrée spécifique à la pariade) ou bien engendrent des comportements amoureux tout à fait singuliers : chez les oiseaux chanteurs par exemple, les hormones agissent dans la mise en oeuvre de la période de chant. Pour d’autres espèces, elles peuvent pousser le mâle à séduire la femelle par l’intermédiaire d’objets colorés, de pierres par exemple.

Le chant peut également leur servir à affirmer un territoire.

La construction du nid est en général commencée par le mâle et terminée par les deux parents. La couvaison et l’éducation des petits sont, chez certaines espèces, l’affaire des deux parents, mais chez les poules et les canards, seules les femelles couvent, et chez les autruches c’est le rôle du mâle. L’union des oiseaux ne dure généralement qu’une saison, mais chez les oies, par exemple, elle dure une vie entière. Lors du développement des oisillons, on distingue les oiseaux nidifuges, qui quittent le nid directement après être sortis de l’oeuf, et les oiseaux nidicoles, qui doivent être nourris dans le nid pendant une période assez longue.

On distingue les ordres suivants :

Les struthioniformes (autruches), les rhéiformes (nandous), les casuariformes (casoars), les aptérygiformes (kiwis), les cryptures (tinamous), les gaviiformes (plongeons), les podicipédiformes (grèbes), procellariiformes (oiseaux-tempête), les alciformes (pingouins), les palmipèdes, les coliiformes (colious, oiseaux-souris), les pélicaniformes (pélicans, frégates), les ciconiiformes (hérons, becs-en-sabot, cigognes, flamants), les ansériformes (oies), les falconiformes (rapaces, buse à queue rousse, buse de Swainson), les galliformes (poules), les gruiformes (grues), les charadriiformes (pluviers), les columbiformes (pigeons), les psittaciformes (perroquets), les cuculiformes (coucous), les strigiformes (chouettes, hibous), les caprimulgiformes (engoulevents), les apodiformes (martinets), les trogonidés (trogons), les coraciiformes (rolliers), les piciformes (pics), les passériformes (moineaux). Il existe en tout environ neuf mille espèces, parmi elles deux mille cinq cents sont originaires d’Amérique du Sud et mille cent d’Europe.

Histoire de l’évolution :  Nommés « protarchaeopteryx » et « caudipteryx », ils portaient des plumes, sans pour autant pouvoir voler. On estime également que le vélociraptor présente des traits communs avec les oiseaux.

Image - Cartes - Photos : photo oiseaux - les oiseaux - oiseaux - image de les oiseaux - photo des oiseaux - photo de oiseaux - oiseaux images - oiseau image -
Promo FRAM Voyages'