Ville d Alicante

Alicante

Av. J.C. 324 fondation grecque Akra Leuka (forteresse blanche), Alicante le nom actuel de la ville d’Espagne. 201 conquête romaine Lucentum (la Lumineuse). Ap. J.C.de 718 à 1249 occupation des Maures. 1265 Alphonse X l’annexe au Royaume de Castille. 1304 incorporée au Royaume d’Aragon. 1691 (28 juill.) l’escadre française de l’amiral d’Estrée bombarde la ville (graves dommages). 1709, puis 1812 assiégée par les Français. 1873 assiégée par les Fédéralistes de Carthagène. 1919 aérodrome, maillon de la future Aérospatiale (son créateur, Didier Daurat, établit une convention avec l’Espagne le 12 janv. 1901, autorisant l’établissement de la ligne Toulouse/Barcelone/Alicante/Malaga/Tanger).

1939 (1er avr.) massacre des réfugiés d’Alicante par le corps expéditionnaire italien (Mussolini). 1962 établissement de Français d’Afrique du Nord (guerre d’Algérie).

Visiter Alicante – Espagne

Les principaux monuments à voir à Alicante

Archéologie. Site romain de Lucentum (mis au jour dans la station balnéaire de La Albufera-San-Juan) : acropole occupée dès le V° s. av. J.C. ; entourée de murailles (III° s. av. J.C.), puis au 1er s. av. J.C. les Romains ; Auguste (1er s. ap. J.C.) relance la cité ; 1er s. au IIIème s. échec et disparition. Vestiges peu apparents : remparts, thermes, habitat.

Monuments religieux à visiter dans la ville espagnole d’Alicante

Cathédrale St Nicolas, construite sur l’emplacement d’une mosquée (elle-même sur une église primitive) ; actuel édifice XVII° s. : nef unique sous coupole ; cloître intérieur (XV° s.), porte sculptée. Égl. Ste Marie XIV°/XV° s. (sur l’emplacement d’une mosquée) : façade gothique, portail et intérieur baroques XVII° s. très chargés ; chur et Vierge gothiques, fonts Renaissance d’inspiration italienne. Ermitage de San Roque, reconstruit jusqu’au XIX° s. : Christ gitan très invoqué (les Gitans avaient été reçus en Espagne avec considération). Chapelle de l’Ayuntamiente XVIII° s. rococo (azulejos).

Les musées

Marq, musée archéologique : concept de muséologie moderne, présentation audio-visuelle, projection de sites et de scènes thématiques ; choix de pièces et objets représentatifs toutes époques (du néolithique au moyen-âge). Asegurada (palais XVII° s.), peinture et art modernes (collection Eusebio Sempere) : Picasso, Dali, Miro ; artistes étrangers (Chagall, Braque, Kandinsky). Musée des Feux de joie (Fogueres), dans la Forteresse : mannequins brûlés à la St Jean. Musée des Crèches espagnoles et étrangères.

Tourisme aux environs d’Alicante

Alcoy (Alcoi) (N.) : célèbres Fêtes des Maures et des Chrétiens, spectacle médiéval d’une bataille (1279) qui tourna à l’avantage des chrétiens (avec l’aide de St Georges). Ville industrielle, mais site au confluent de 3 rivières.

Elche (Elx) (O.). Site ibérique et romain de l’Alcudia (antique Ilici, sortie S.), mise à jour 1935 à 1997 : la Dame d’Elche, statue IV° s. av. J.C. (uvre majeure de l’art ibérique, Musée de Madrid) ; temple et maisons ibériques ; ville romaine : forum, temple de Junon, thermes ; basilique paléochrétienne ; Musée de toutes ces époques. Cathédale Sta Maria XVIII° s. : geste médiévale sacrée de la Vie de la Vierge (Dormition, Assomption) par acteurs masculins (Patrimoine oral et immatériel de l’Humanité – Unesco 2000). Musée archéologique (palais d’Itamira) : site de l’Alcudia, céramiques, sculptures romaines (Vénus de Illici).

La Palmeraie la plus vaste d’Europe (de 200 à 300 000 sujets, les avis diffèrent), climat et système d’irrigation mauresque (eau abondante) ; classée au Patrimoine mondial de l’Humanité. Parc municipal (5 ha), traité en 4 parties ; Jardin del Cura, palmeraie fleurie (palmier « impérial » bi-centenaire), cactées.

Île Tabarca (10 milles d’Alicante) : conserve sa forteresse XVIII° s. (pas d’automobiles).

Image - Cartes - Photos : alicante photos ville - Espagne ville alicante - la ville de tanger - madrid espagne ville - Ville de madride - ville de tanger maroc -
Promo FRAM Voyages'