photo - urbain affiche dechiree
Port Elizabeth
Port Elizabeth

Port Elizabeth

Le gouverneur, Rufane Donkin, lui donne le nom de Port-Elizabeth en souvenir de son épouse morte 2 ans + tôt aux Indes.

Voyage à Port Elizabeth

Ap. J.-C. XVIII° s. les Portugais reconnaissent le secteur baptisé Bahia de Lagoa (Baie du Lagon). Ils ne s’y attardent pas, mais doivent débarquer puisqu’ils décrivent les habitants comme petits et à peau claire (Hottentots ?). 1799 occupation du Cap par les Anglais qui renforcent leur nouvelle colonie et abords ; construction d’un fort qui reçoit une garnison permanente. 1820 arrivée de 4 000 futurs colons britanniques : création rapide d’une ville nouvelle au S.E. du fort.

La ville devient la capitale du pays Xhosa, relais avancé à égale distance de Durban et du Cap. XIX° s. les colons anglais et aussi allemands installent des fermes ds l’arrière-pays en repoussant v. l’intérieur les tribus Xhosa. XX° s. « Détroit Sud Africain », l’un des surnoms donnés à la ville, à la suite de la poussée industrielle qui créa des zones industrielles immenses, surtout consacrées à l’automobile (Usines Ford, Wolkswagen…). L’autre surnom est plus familier, il a permis à la municipalité de lancer un slogan plus convivial « the Friendly City » pour rappeler les charmes de la ville. 1948 Apartheid mal vécue ici car coïncidant avec le développement industriel, entraînant la création de townships de + en + éloignés. 1994 ap. l’abolition de l’apartheid, excès contraire : l’afflux des familles africaines ds le centre ville entraîne le départ d’Européens et un climat d’insécurité permanent.

Aujourd’hui Port-Elizabeth (1 500 000 hab.) groupe autour d’elle la communauté urbaine de Nelson Mandela Bay avec les townships et les villes industrielles de Despatch et Uitenhage. Malgré l’autoroute qui éventre le littoral urbain, le Board Walk récemment créé réanime le bord de mer avec des établissements hôteliers et de loisirs. Aéroport (4 km).

Port Elizabeth - Photo de bateaux de pêche
Port Elizabeth – Photo de bateaux de pêche

Tourisme – Art et Culture de Port Elizabeth

En matière de lieux d’intérêts et de sites touristiques dans la ville de Port Elizabet, les principaux monuments à visiter sont :

Les Monuments civils :

City Hall, mairie XIX° s. de style classique victorien, avec tour de l’horloge sur une vaste place. Public Library (Market sq.) des années 1930, mais a été traitée en néo-Renaissance ; en avant, statue de la reine Victoria.

Port Elizabeth Opera House : le plus ancien opéra d’Afrique du Sud : glorieuse décoration XIX° s. (très actif). Tjrs ds la Réserve, Edwards Hotel, style édouardien, témoin de la Belle-Époque. Donkin Réserve, quadrilatère de verdure au centre ville, dès sa création ; immense pelouse avec au centre phare blanc (v. 1850) ; non loin, mémorial pyramidal édifié par sir Donkin (gouverneur) à la mémoire de son épouse Elizabeth qu’il chérissait. Maison anc., 7 Castle Hill, v. 1825, ne porte pas de nom, mais est la plus ancienne  de la ville (bien restaurée) ; mobilier et décor intacts exemplaires du cadre de vie d’un notable (clergyman) ; aménagements d’une étonnante modernité.

Maisons anciennes un peu partout, surtout XIX° s. de style victorien, dont : le long de Donkin Heritage Trail, bordant Donkin Reserve (1820/30), Donkin Street (petites maisons et leurs balcons monuments historiques). Petit train à vapeur (Board Marine), aller-retour touristique jusqu’à Thornhill (40 km O.) ; parcours parfois acrobatique : le + ht pont à voie étroite connu.

Tourisme marin

Installations balnéaires nombreuses et importantes (centre de surf et catamaran) ; piscines publiques et vastes plages équipées ; observation de cétacés, circuits organisés vision d’animaux (pingouins, dauphins, phoques à fourrure du Cap), sites de plongée vers épaves.

Monuments militaires.

Fort Frederick (Belmont Terrace), assez modeste bastion de 1820 dominant le port (ne fut jamais attaqué). Il affirmait la présence britannique, élément de contrôle d’une affluence de pionniers assez mélangée.

Les Musées

Complexe de Bay World (Beach Road), l’un des plus élaborés du pays, dont 3 Musées :

Musée de Port Elizabeth, très représentatif de la ville sous ts ses aspects : importante histoire maritime : maquettes et réels (paquebot XIX° s.), nombreux produits de fouilles sous-marines ; les colons, cultures, évolution ; bijoux xhosa ; l’industrie (l’automobile, une manufacture ; la vie au XIX° s. ; galerie océanographique (mammifères marins).

Oceanorium extérieur (dauphins).

Grandd aquarium de requins ; spectacles de dressage (phoques, dauphins, otaries). Communication didactique (pollution des océans). Snake Park, très complète vision de reptiles toute nature (Afrique du Sud) ; vitrines de serpents venimeux.

Autres. Nelson Mandela Art Museum (Saint George Park) dans 2 bâtiments : fonds permanent de peintures et sculptures d’artistes sud-africains contemporains ; section de peinture britannique et orientale ; expositions temporaires. South End Museum (Walmer Bd) : historique du South End, quartier détruit pour réintégrer la population multi-raciale d’après les normes raciales de l’Apartheid (vr District 6 Museum du Cap).

A visiter également dans les environs de Port-Elizabeth

Addo Elephant National Park 70 km N.E.) : 150 000 ha de réserve éléphants, grands fauves et mammifères. Au centre, réserve clôturée d’éléphants en liberté (la seule au monde). 400 éléphants y vivent en autarcie, sans apport extérieur de nourriture : descendants des 11 éléphants survivants du massacre officiel de 1919 (protection des cultures). Clôture avec rails et câbles d’ascenseur ; 43 km de pistes intérieures (visite).