guadeloupe-vacances

Guadeloupe Vacances

De la plongée sous-marine au canyoning, la Guadeloupe est une perle des Antilles françaises qui recèle quelques merveilles inédites pour vos vacances : entre plage déserte, forêt luxuriante, paysages sublimes !

Vos vacances en Guadeloupe

En voyage en Guadeloupe vous noterez qu’en février débute la saison sèche, celles des alizés qui épurent le ciel… Chaleur tropicale et nature exubérante donnent alors un souffle épique au tourisme sport-nature à l’île des « belles eaux ». Et invitent à prendre la température de l’eau, autour de 26° C !

Prolongeant le tourisme balnéaire, celui des plages et des parcours de golfs vers Sainte-Anne ou Saint-François, la Guadeloupe promet la diversité. La balade à pied sur Grande Terre, au relief quasiment plat, garde la mémoire des plantations de canne à sucre et du destin des « noirs-marrons », issus de l’esclavage et du métissage créole. La fugue peut mener jusqu’à la pointe nord où se cache entre des falaises la Porte d’Enfer, en fait une plage paradisiaque !

Mais l’essentiel de la découverte (sportive) se joue du côté de Basse Terre, l’autre partie de l’île, dont la géographie se révèle beaucoup plus turbulente, déterminée par le volcan de la Soufrière, pointant à 1497 m d’altitude. Le sommet dominateur est déjà un but de randonnée en soi : le panorama est d’ailleurs lavé de ses nuages, à partir de février. Sur ses flancs, coulent une forêt vierge étonnante, protégée par un parc national, où s’épanouissent des bananiers sauvages et l’emblématique fleur à bec de perroquet.

Réserve Cousteau - Guadeloupe
Réserve Cousteau – Guadeloupe

Sur ses pentes, coulent aussi les « ravines », ces rivières torrentielles qui tombent en superbes cascades. Les chutes du Carbet en sont un fleuron… à observer respectueusement. Quant à patauger dans l’eau vive, sauter joyeusement dans les bassins et descendre une corde en rappel « sous la douche », c’est un bonheur ! On recense en effet une soixantaine d’itinéraires de canyoning (à pratiquer avec un encadrement sérieux) pour tous les niveaux, dont par exemple la rivière du Galion. La différence notable avec le terrain de jeu habituel, en métropole, tient à l’ambiance si particulière d’une forêt luxuriante, des rochers moussus (attention, ça glisse !), de la remarquable tiédeur de l’eau même dans les remous, et de la proximité de la mer… De quoi rendre l’exercice du canyoning plus agréable encore !

Les spots de canyoning se concentrent sur le versant ouest et autour de Bouillante, village côtier au nom évocateur ! Sur ce littoral rocailleux de la Guadeloupe, dit « sous le vent » donc abrité des alizés, on retrouve également les meilleurs sites de plongée sous-marine. Une quinzaine sont accessibles au long de 30 km de rivage. Au large, les récifs des îlets Pigeon classée « réserve Cousteau » promettent des fonds marins mirifiques. On admire alors la clairvoyance des premiers habitants, ces indiens navigateurs que furent les Arawaks puis les Caraïbes qui baptisèrent d’abord l’île du nom de Karukera, « l’île aux belles eaux » !

Carte-de-la-Guadeloupe
Carte-de-la-Guadeloupe

Lorsque l’on sait en outre qu’il suffit d’une demi-journée de navigation pour aller observer les cétacés en croisière de migration (à certaines époques de l’année), on se dit que la Guadeloupe possède suffisamment de charmes pour pardonner quelques infidélités à ses hôtes ! Lesquels n’hésitent pas à fuguer vers ses proches « petites cousines » : la Désirade, Marie Galante et surtout les Saintes, un archipel petit format mais dont la baie de Terre-de-Haut est réputée parmi les plus belles du monde !

Image - Cartes - Photos : ou se situe la guadeloupe - île de sainte marie caraibes - ile sainte marie aux caraibes -