Gruissan
Gruissan

Gruissan

Commune de l’Aude, Gruissan se trouve à proximité de Narbonne et compte environ 3 060 habitants, les Gruissanais.

Visiter le village de Gruissan

Gruissan est un ancien village de pêcheurs et de sauniers, séparé de la mer par des étangs, a retrouvé sa vocation «maritime» à partir de 1963, lorsqu’il a été décidé d’y créer une station touristique.

Après des premiers travaux destinés à démoustiquer et à reboiser les collines avoisinantes en chênes verts et en pins, le nouveau port de plaisance fut creusé. Ouvert sur la mer par un chenal balisé de 60 m de large et de 4 m de profondeur, il offre à Gruissan une capacité d’accueil de 1 000 bateaux environ.

Le sort de Gruissan a toujours été lié à celui de Narbonne et à l’évolution géographique de la région.

Au Moyen Âge, l’organisation du territoire était très différente de celle que nous connaissons aujourd’hui. Le port de Narbonne était relié à la ville par l’Aude et par la route. La mer pénétrait alors plus profondément à l’intérieur des terres: cinq îles faisaient face à la côte.

L’essor de Gruissan est dû au déplacement, au XIIIe siècle, du village de l’île Saint-Martin sur le site actuel de la ville. Le seigneur de la nouvelle cité, placée sous la protection du château fort, était l’archevêque de Narbonne. Sa population se composait de marins, pêcheurs, bergers, agriculteurs. Au XIVe siècle, le détournement du cours de l’Aude entraîna l’ensablement du port de Narbonne. Les îles situées en face de la ville disparurent alors.

Au XIXe siècle, le village de Gruissan connu une intense activité maritime: les navires les plus importants s’abritaient à proximité, près de Port-la-Nouvelle, ainsi que dans une partie de l’étang de l’Ayrolle, où l’on pouvait effectuer chargements et déchargements dans de bonnes conditions.

Gruissan - Site touristique de la tour barberousse
Gruissan – Site touristique de la tour barberousse

Arts et tourisme à Gruissan

Du château fort, construit pour défendre l’accès à Narbonne, il ne reste plus que les vestiges des remparts, des salles casematées creusées dans le roc, une citerne et la tour de Barberousse. Cette dernière a été élevée en 1246 par l’archevêque Guillaume de Broa et démantelée sous le gouvernement de Richelieu. Le matériau provient de l’île Sainte-Lucie, située à proximité, dont la carrière a également permis d’édifier la cathédrale de Narbonne, ainsi que l’église paroissiale qui faisait partie du système défensif du bourg fortifié, en dessous du château.

Aux environs de Gruissan se trouve la chapelle Notre-Dame-des-Auzils, un ancien ermitage, qui est devenu un lieu de dévotion maritime. Les archives mentionnent cet édifice en 1223, mais le bâtiment actuel date de 1635.

Image - Cartes - Photos : gruissan - gruissan carte - gruissan port - ville de narbonne - gruissan carte de france - image de gruissan - image de narbonne - photos port de gruissan -
Promo FRAM Voyages'