Auch

Auch

Chef-lieu du département du Gers, Auch se situe sur cette rivière, dans les collines de Gascogne; 23 501 habitants (Auscitains).

Histoire

Capitale des Auscii, une peuplade ibère, Elimberris fut conquise par les Romains en 56 av. J.-C. Le site initial qu’elle occupait (l’actuelle Haute-Ville) fut alors abandonné et la cité romaine (Augusta Auscorum) se développa dans la plaine, en bordure du Gers. Pendant les Grandes Invasions, la ville, qui n’était pas fortifiée, fut pillée. Aussi, ses habitants regagnèrent le site de l’ancienne Elimberris, plus facilement défendable. Il devint le noyau urbain définitif, et fut entouré de murailles.

Évangélisée par saint Taurin à la fin du IIIe siècle, Auch a été le siège d’un évêché dès le IVe siècle puis d’un archevêché à partir de 879, en remplacement de celui d’Eauze, détruit pendant les Invasions barbares.

Au Moyen Âge, Auch était la capitale de l’Armagnac. Occupée une première fois par les troupes de Louis XI, après la bataille de Lectoure (1473), elle fut définitivement rattachée à la France en 1607. La généralité d’Auch, détachée de celle de Montauban, fut créée en 1715.

Arts

La cathédrale d’Auch a été l’une des dernières construites en France. Commencée vers la fin du XIVe siècle, elle ne fut achevée que dans les dernières années du XVIIe siècle. Cet édifice, remarquable spécimen du style gothique flamboyant, comporte notamment un ensemble complet de vitraux de la Renaissance et des stalles.

Auch abrite également un musée d’art et d’archéologie et de nombreuses ruelles médiévales.

Image - Cartes - Photos : AUCH CARTE DE FRANCE -