photo - urbain affiche dechiree
Iles Marquises
Iles Marquises

Les îles Marquises

Voyager sur les îles Marquises, c’est retrouver la valeur du temps. Du temps pour soi, du temps pour l’autre. Du temps ensemble, du temps avec les autres. Du temps pour des silences. Du temps pour des rencontres. Du temps pour se retrouver. Du temps pour jouir du temps.

La valeur du temps : première offrande des Marquises et des Marquisiens au voyageur qui passe.

Marquises
Marquises

Visiter les îles Marquises

Visiter les Marquises, c’est redécouvrir les gestes et les joies les plus simples. C’est flâner sur la route qui traverse le village, rentrer « chez le chinois » acheter son pain, s’arrêter sur la place où sculptent ensemble les artisans. C’est laisser passer les fiers cavaliers, régimes de « fei » en croupe qui rentrent au soir tombé.

C’est de la terrasse du bungalow, surveiller le soir qui tombe, c’est se lever aux aurores, écouter les oiseaux, la mer, la vie qui s’éveille lentement.

Vivre sur les îles des Marquises, c’est une promenade main dans la main dans les sous-bois. C’est une journée à vélo, à cheval ou à pied, avec de longs moments de silence coupés par le guide qui subitement récite sa généalogie, accepte de partager les légendes, transmises par ses aïeux, de sa tribu, de sa terre, d’une pierre… C’est Jean-Pierre, l’autre guide, qui cueille les plantes médicinales ou odorifantes pour confectionner le « kumuhei« , ultime arme de la séduction marquisienne, aux alentours du Tohua, place publique monumentale dont il conte les festivités et sacrifices humains.

Les Marquises ont inspiré peintres, poètes, chanteurs et écrivains : Jacques Brel, Pierre Loti, Victor Sealen, Paul Gauguin, Herman Melville ont chanté, peint, dit les Marquises pour ce qu’elles ont de vrai. D’autres canons de beauté. Les visages rieurs des enfants à la sortie de l’école, des femmes mystérieuses sur les bancs de l’église, des sculpteurs muets…

Les Marquises, c’est un sous-bois silencieux, une cascade majestueuse, une horde de chevaux sauvages sur un plateau désert, une côte rocheuse et violente, un vrai havre de paix, des pics majestueux, des pitons alambiqués, une femme qui sculpte le soir sur la plage. Les Marquises, c’est un pic, un piton, une plage, une baie, des chevaux, un sculpteur, un tatouage, un tiki, un oiseau, une lumière… Un moment. Une minute. Une vie.

Climat et Géographie des Marquises

Situé à 1500 km. au Nord-Est de Tahiti, l’archipel des Marquises est constitué de :

  • 6 îles habitées (Nuku Hiva, Ua Pou, Ua Huka, Hiva Oa, Tahuata, Fatu Hiva)
  • 10 îlots et rochers déserts.

et de deux groupes administratifs :

  • le groupe Nord (Motu One, Hatutu, Eiao, Motu Iti, Nuku Hiva, Ua Huka, Ua Pou)
  • le groupe Sud (Fatu Huku, Hiva Oa, Tahuata, Mohotani, Fatu Hiva, Rocher Thomasset), séparés par un chenal maritime d’environ 3 km. de large.

Toutes ces îles sont hautes et d’origine volcanique. Fatu Hiva est la plus jeune avec 1,35 million d’années et Eiao, la plus vieille avec 7,2 millions d’années. On retrouve un paysage commun, à savoir une chaîne centrale de montagnes (plus de 1000 mètres d’altitude) et des vallées très encaissées, dominées par un plateau (Nuku Hiva, Hiva Oa) ou par de grands pics basaltiques (Ua Pou).

Aucune barrière récifale, donc pas de lagon.L’upwelling limite la formation corallienne. Les côtes sont de grandes falaises ou des baies terminant les vallées. Et c’est principalement à l’abri de ces baies qu’est aujourd’hui concentré l’habitat marquisien. Rivières et cascades sont nombreuses et se cachent derrière une végétation tropicale imposante.

Les Marquises bénéficient d’un climat proche de celui de Tahiti du fait de l’upwelling (remontées d’eaux froides à la surface de l’océan). Une spécificité cependant, les différences entre les saisons sèches et humides sont beaucoup plus importantes et les 1050 km2 de terres émergées sont constamment baignés par les alizés. La température annuelle moyenne est de 26°C. L’indice pluviométrique annuel varie entre 1000 et 3000 mm.

Voyage Marquises
Voyage Marquises

Les hôtels aux Marquises

À l’aube du deuxième Millénaire se sont créés deux petits hôtels aux Marquises :

  • Sur l’île de Nuku Hiva : le Keikahanui Nuku Hiva Pearl Lodge
  • Sur l’île de Hiva Oa :  le Hanakee Hiva Oa Pearl Cottages pour accueillir et satisfaire quelques vrais voyageurs.

Ceux qui savent donner au mot voyage toute sa vraie valeur, ses lettres de noblesse. Ceux pour qui voyager signifie voyager au plus profond de soi, ceux pour qui voyager veut dire prendre le temps, le temps du silence, le temps d’écouter, le temps de rencontrer, le temps de la réflexion, le temps d’absorber, le temps d’admirer, le temps de partager, le temps d’aimer.

Ce voyageur sera récompensé dès son arrivée à l’hôtel quand résonnera le chant profond et guttural du « Mave Mai« , accueil traditionnel marquisien.

L’hôtel fait vivre le voyageur au rythme des Marquises selon les valeurs simples et profondes des Marquisiens. Départ à l’aube avec le Chef marquisien pour choisir, sur le quai, le poisson des profondeurs avant le petit déjeuner au clair de jour.

Une randonnée à pied en forêt, qui, sur le chemin, s’arrête chez le grand-père du guide, visite de son « faapu » (jardin potager) où peut-être il contera des légendes familiales, ou bien, au hasard de la marche, un arrêt chez une lointaine cousine, un sculpteur réputé de l’île ou chez un autre cousin, le tatoueur, qui explique ses motifs, et chez qui certains reviendront le lendemain.

Le moment sacré de la journée, la tombée de la nuit, entre 18h30 et 19h30, où voyageurs, guides marquisiens et direction de l’hôtel se retrouvent au bar pour organiser individuellement ou en petits groupes la journée du lendemain. Moment de rencontre où se lient des amitiés qui se développeront au fil des randonnées et continueront pendant des années.

Les deux hôtels ont développé une formule « tout inclus » qui englobe tous les repas, les boissons, les transferts, les excursions, les guides, les 4×4, l’hélicoptère, afin de dégager le voyageur de toute contingence matérielle.

hôtel Keikahanui Nuku Hiva
hôtel Keikahanui Nuku Hiva – Marquises

L’hôtel Keikahanui Nuku Hiva Pearl Lodge

Le transfert de l’aéroport à l’hôtel se fait en 4×4 (3 heures), ou en hélicoptère (7 minutes), puis en 4×4 (5minutes). L’hôtel surplombe la baie et le village de Taiohae. Il propose 20 bungalows (12 Deluxe et 8 Premium Deluxe), tous avec vue sur la baie. Construits de matériaux locaux, ils ont chacun été sculptés par un artiste différent. Les bungalows allient confort et esthétique : mini-bar, air conditionné, téléphone, télévision et circuit vidéo, salle de bain et douche avec vue sur la baie, terrasse panoramique.

Le restaurant et le bar s’ouvrent sur la terrasse et sa piscine à débordement où sont régulièrement servis petits-déjeuners sous les frondaisons et dîners aux chandelles sous les étoiles. Cinquante marches descendent du restaurant jusqu’à la plage de sable noir. Au bar, l’e-mail et l’ Internet vous permettent de rester en contact avec vos proches et leur faire partager votre journal de bord.

Les guides marquisiens proposent chaque jour un éventail de randonnées pédestres, à cheval, à bicyclette, en 4×4, bateau et hélicoptère pour découvrir la faune, la flore, les paysages, l’archéologie, l’histoire, la culture, le beau, le simple, le grandiose, la vie , les Marquises. Le club de plongée de « Pipapo » de renommée mondiale passe vous prendre à l’hôtel pour admirer requins marteaux, raies Mantas, orques pygmées, poissons et coquillages endémiques (seule la plongée n’est pas incluse dans les forfaits).

Hôtel Hanakee Hiva Oa
Hôtel Hanakee Hiva Oa

Hôtel Hanakee Hiva Oa Pearl Cottages

A flanc de colline, l’hôtel domine la baie de Tahauku et la baie des traîtres, le canal du Bordelais, l’îlot de Hanakee et l’île de Tahuata au loin. L’hôtel fait face, sur sa droite, au majestueux mont Temetiu.

Vingt artistes sculpteurs ont chacun décoré l’un des bungalows. L’hôtel propose 8 bungalows de luxe avec vue panoramique, 6 suites familiales avec vue sur l’océan, ainsi que 6 bungalows montagne avec vue sur la baie de Tahauku, la vallée de Tehueto, et le mont Temetiu. Tous les bungalows sont équipés de l’air conditionné, télévision et vidéo, téléphone international direct, sèche-cheveux, mini-bar, coffre-fort, etc.
L’hôtel se situe à 20 minutes, en 4×4, de l’aéroport. La visite du village d’Atuona se fait, depuis l’hôtel, à pied (30 minutes), en vélo (20 minutes) ou 4×4 (10 minutes).

Le restaurant et le bar déploient une vue panoramique, spectaculaire à 200 degrés : une apothéose. La terrasse extérieure et sa piscine offrent petits-déjeuners de plein air et dîners au clair de lune. Le bar permet, par son accès e-mail/Internet, de faire partager à ses proches, au loin, les sensations et émerveillements vécus.

Un pèlerinage s’impose au cimetière d’Atuona pour se recueillir sur les tombes de Jacques Brel et Paul Gauguin, visiter sa « Maison du Jouir » reconstituée en 1991.

Les guides marquisiens proposent chaque jour, randonnées pédestres, promenades à cheval, découvertes à vélo, circuits en 4×4, visites des plus beaux sites archéologiques polynésiens. Cascades, pitons, passages de gués, bain dans la rivière. Régulièrement, quant le temps le permet, visite d’une journée sur l’île voisine de Tahuata et son adorable petit village d’Hapatoni, sa vie communautaire, ses sculptures, sa plage…

Des mois ne suffisent pas pour découvrir les Marquises. Alors, pour mieux voyager, on ne se presse pas aux Marquises, on prend le temps et on revient. Aux Marquises, le voyageur ne laisse pas de traces. Il ne prend rien que le temps, des images, des souvenirs. Il ne perturbe pas ce peuple fier qui, malgré les avancées technologiques et de la civilisation, continue de vivre sa culture, sa langue, son histoire.

Iles Marquises - Carte
Iles Marquises – Carte
Image - Cartes - Photos : iles marquises - les îles marquises photos -