photo - urbain affiche dechiree
Indonesie
Indonesie

Indonésie

On retrouve les royaumes hindous – I° AJC. – XIV°, actuellement Indonésie, dès les premiers siècles, multiples contacts entre les cours locales et les commerçants et religieux indiens.

Carte Indonésie
Carte Indonésie

Royaumes de l’Indonesie

Du VII° au XIII°, royaume hindou de Srivijaya (Palembang – Sumatra) contrôlant la plupart de Sumatra, de la Malaisie, de l’ouest de Java et les détroits. Grande puissance maritime et commerciale et implantation du bouddhisme.

A partir du début du VIII°, état de Mataram (centre de Java) conquis par le royaume bouddhiste de Sailendra (temple de Borobudor au nord-est de Yogyakarta). A la fin du IX°, un second état construisit le temple de hindou de Prambanan (est de Yogyakarta).

Du X° au XV°, royaume de Kediri (est de Java) qui collectait les épices dans tout l’archipel et commerçait avec la Méditerranée.
Fin du XII° et XIV°, age d’or des royaumes hindous avec le royaume de Majapahit dont l’empire s’étendit sur la plupart du territoire de l’Indonésie actuelle. Déclin à la fin du XIV° sous la concurrence commerciale malaise de l’Etat islamique de Melaka (Malacca) et disparition en 1530.

Indonésie-Circuit
Indonésie-Circuit

Les royaumes islamiques – XIV° – XVII°

Nombreux contacts commerciaux sur les côtes avec les marchands arabes. A la fin du XIII°, la diffusion de l’Islam commence avec la conversion de nombreux souverains. Des populations demeurent cependant fidèles au bouddhisme (Bali, …) ou à leurs croyances animistes.

  • Royaume islamique de Melaka contrôlant les échanges des détroits.
  • Royaume d’Aceh (Ouest de Sumatra) début du XVI°.
  • Royaume de Minangkabau (Centre de Sumatra).
  • Dans l’est de l’Indonésie, la propagation de l’Islam se fit au XVi° et XVII°.

Les comptoirs portugais – fin XV° – mi XVI°

Les portugais (Vasco de Gama 1497-1499) de la fin du XV° au milieu du XVI° ont ouvert leur route maritime entre Lisbonne et le Japon. Après leur prise de Malacca (aux malaisiens islamisés), les portugais s’installèrent dans certaines îles de l’Archipel (Ambon, Est de Timor, …) pour le commerce des épices et la christianisation (Saint François Xavier – 1546). Leur influence déclina au profit des hollandais.

Carte Compagnie des Indes
Carte Compagnie des Indes

La Compagnie des Indes Orientales

Premier contact hollandais avec l’Indonésie en 1596 et création de la Cie des Indes Orientales (VOC) en 1602 avec des pouvoirs étendus (guerre, justice, traités, …).

Prise du port de Jayakarta (Batavia) qui devint le siège de la VOC.Etablissement du monopole du commerce des épices par l’éviction des portugais d’Ambon et la déportation des populations récalcitrantes. Mais forte concurrence des anglais (English East Indies Cie)

Les hollandais à Java – 1619 – 1755

L’objectif initial de la VOC (essentiellement commercial avec une sécurité procurée par un réseau de forts) se trouva rapidement modifié par l’instabilité des royaumes javanais. Elle dut dès lors lever des armées et des impôts auprès des souverains.

Autour de 1620, le Sultan Agung de Mataram conquit les royaumes de Surabaya et de Madura (est et centre de Java) et du sud de Bornéo. Il fit le siège infructueux de Batavia. A sa mort, ses héritiers attaqués à leur tour, ne purent que concéder à la VOC des monopoles sur le sucre, le riz, l’opium et les textiles en échange de sa protection.

Trois guerres de succession (1704 à 1708 – 1719 à 1723 – 1746 à 1755) aboutirent au découpage de Mataram en 2 royaumes: Surakarta et Yogyakarta sous le contrôle de la VOC qui récupéra de nouveaux privilèges.

La banqueroute de la Voc et l’occupation anglaise – 1780 – 1816

Les guerres incessantes ainsi que la corruption au sein de la VOC entrainèrent de graves difficultés financières. La concurrence était vive avec les anglais et les français, faisant chuter le prix des marchandises sur les marchés européens, ainsi que la concurrence de nouvelles techniques de conservation des périssables. La VOC dut trouver de nouveaux créneaux de produits à exporter: café, thé.

La Hollande étant occupée par les français en 1795, Louis-Bonaparte nomme un nouveau résident général à Batavia en 1808. Les anglais prennent Batavia en 1811 et occupent Java jusqu’en 1816, date de sa restitution aux hollandais.

indes néerlandaises
indes néerlandaises

L’empire des Indes hollandaises

La guerre de Java (1825-1830) sera la résistance de l’aristocratie javanaise, humiliée par les idées nouvelles importées par les français et les anglais. Pangeran Diponegoro, le fils aîné du Sultan de Yogyakarta, musulman convaincu, fédéra l’aristocratie et le peuple contre les hollandais.

Le Cultivation System (1830-1860) était un système d’achat à prix fixes des produits (café, thé, …) par le gouvernement hollandais diorectement aux villages .Mais, ce système dévoyé ruina la classe paysanne javanaise.
Les hollandais entreprirent leur expansion à Sumatra et dans l’Est de l’Archipel: est de Sumatra (1823), Minangkabau (1921-1938), Batak (1870-1900), Aceh (1873-1903). Madura (1887), Bornéo (1860), Célèbes (1906), ouest de la Nouvelle-Guinée (après la première guerre mondiale) et le reste de Bali (1908).

L’occupation japonaise et les mouvements d’indépendance – 1942 – 1950

L’occupation japonaise (1942-1945) fut dure (plus de 4 millions de travailleurs forcés). Mais elle a favorisé les mouvements autonomistes, promu le Bahasa comme langue nationale, ouvert les postes des administrations aux natifs et considérablement affaibli l’image des hollandais. Elle ouvrit la voie à la Révolution nationale (1945-1950).
Sur les 5 principes du Pencasila (Dieu, justice sociale, humanitarisme, démocratie et unité nationale) de Sukarno, l’indépendance est proclamée en 1950.

Repères:

  1. République d’Indonésie (capitale: Jakarta).
  2. Archipel de 13.667 îles montagneuses (pic 5.039 m.) et volcaniques (400 volcans dont une centaine en activité).
  3. Climat tropical humide.
  4. Population multiethnique de 200 millions d’habitants (87% d’islamiques) parlant le Bahasa (et 668 dialectes).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.