photo - urbain affiche dechiree
Raivavae
Raivavae

Raivavae – île de polynésie française

Située à 730 km au sud-est de Tahiti, Raivavae est à 1 h 45 en vol direct d’avion. Air Tahiti, la compagnie aérienne insulaire, dessert 3 fois par semaine l’île.

Visite de Raivavae

Regroupant avec Tubuai, Rurutu, Rapa et Rimatara, les îles de l’archipel des Australes, Raivavae est souvent citée comme la plus belle île du pacifique : elle compte un peu plus de 1000 habitants. La population vit essentiellement de l’agriculture, de la pêche, de l’artisanat, du tourisme, du commerce et des emplois publics (marie, service du développement rural, dispensaire…) et le tourisme connaît un succès grandissant depuis l’ouverture de l’aéroport en 2002.

La promenade en vélo constitue un bon moyen de visiter l’île polynésienne Raivavae. En effet, en bicyclette vous prendrez prenez le temps d’admirer le paysage verdoyant qui défilera sous vos yeux. Attention cependant, une partie de la route de l’île est goudronnée ou cimentée. L’autre partie, non habitée, est plutôt sauvage.

Lors de vos ballades en vélo, vous remarquerez qu’il n’y a pratiquement personne sur la route à part quelques vélos et que de nombreuses maisons sont laissées à l’abandon. Malheureusement, celles-ci se délabrent au fil des années. La plupart du temps, les grands parents sont morts et les héritiers qui habitent en majorité à Tahiti, ne souhaitent pas revenir sur leur île pour y habiter. La maison est ainsi laissée à son triste sort.

La beauté du lagon est tout simplement incroyable et les poissons lagonaires de Raivavae sont incroyables.

Sous la mer, il existe également de bons spots et de beaux poissons à voir. En général, le snorkeling constitue l’activité préférée des touristes. Simple et pratique, il suffit de s’équiper d’un masque avec tuba et éventuellement de palmes pour en profiter.

Astuce Voyage-Polynésie : Dirigez-vous de préférence vers les coraux pour aller à la rencontre des plus beaux poissons lagonaires de l’île.

La magie opère dès que vous mettez la tête sous l’eau. Le lagon de Raivavae est riche en poissons multicolores mais ses habitants ne pêchent pas les poissons du lagon car paraît-il, ils donnent la gratte (le ciguatera). Les pêcheurs préfèrent plutôt aller au large, au delà de la barrière de corail.

Motu Piscine
Motu Piscine

Le motu piscine : un site paradisiaque

Comme son nom l’indique, le motu piscine ressemble à une immense piscine à ciel ouvert. Sur place, vous serez émerveillés par la beauté du site. La couleur bleue s’étend sur une large palette. A Raivavae, en contemplant le Motu, vous serez tout simplement dans une carte postale et sur un des plus beaux joyaux de la Polynésie Française.

De l’autre côté du motu, le mot piscine prend tout son sens, le paysage est incroyable et vous pourrez rejoindre le petit îlot d’en face à la nage. En effet, à un endroit de la traversée, vous n’aurez plus pied. Vous trouverez peu de poissons à cet endroit car les coraux sont portés absents. Par contre, vous marcherez sur du sable fin à l’infini : un pur bonheur !

Petite Histoire d’une révolte

La population de Raivavae est farouchement opposée à l’implantation d’hôtel sur leur île et a même signé une pétition pour s’y opposer car :

Raivavae doit rester authentique : « Si les touristes recherchent des hôtels, ils n’ont qu’à aller à Bora Bora » Entend-t-on ici ou là.

De plus, en s’implantant sur l’île polynésienne de Raivavae, une partie du motu piscine sera forcément fermée au libre accès des habitants. Or, le site fait vivre énormément de personnes, notamment le personnel des pensions de famille. Elles proposent en autres, l’excursion sur le motu.
Pour citer un autre exemple, tous les colliers de coquillages offerts au départ des vols, proviennent du motu piscine.

Le saviez vous ? Un Motu est un îlot de sable corallien autour d’un Atoll ou derrière un récif volcanique.

La route traversière de Raivavae

Le bleu turquoise du lagon laisse la place au vert de la nature. La route traversière coupe Raivavae en deux par son centre. En vous y promenant, vous découvrirez la plupart des espèces végétales tropicales de l’île.

Avant l’arrivée du CEP, les habitants de Raivavae cultivaient le café. Peu à peu, ils ont délaissé cette production pour aller chercher du travail à Tahiti. L’espoir de trouver un emploi moins fatiguant et mieux rémunéré a créé un flux migratoire important vers l’île de Tahiti. Les conséquences ont été désastreuses sur le plan économique et le peuplement de Raivavae.

Lors de vos ballades ou randonnées vous trouverez encore quelques plantes de café à certains endroits de la route traversière.

Des arbres fruitiers comme le bananier, le papayer, le manguier se retrouvent à différents endroits du parcours de la route Traversière. Au plus haut, vous bénéficierez d’une petite vue sur la beauté du lagon.

Raivavae - Motu Hotuatua
Raivavae – Motu Hotuatua

La légende de Raivavae

Sur l’île Raivavae, une légende raconte que la femme est plus intelligente que l’homme. Cette légende remonte à la nuit des temps. Plus précisément au temps où le monde du (monde de l’intérieur) et le monde du Ao restait un mystère pour les polynésiens.

L’histoire est plutôt ancienne et se base sur deux cailloux : l’un qui se situe toujours sur la plage (photos ci-dessus) et l’autre, le motu Hotuatua, se situe toujours dans l’eau.

La légende

Dans les temps anciens, le problème de la supériorité d’un sexe sur l’autre se posait déjà. Avec acuité, puisqu’il fallait décider qui serait le chef, un homme ou une femme. Deux rivaux étaient en lice et les clans décidèrent d’imposer une épreuve aux deux candidats : descendre avant l’aube un gros rocher d’une montagne et le poser dans le lagon. L’homme, à l’énoncé du défi, afficha sa satisfaction. Il était le plus fort physiquement, il allait gagner.

En moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire, il escalada le Mont Hiro, en détacha un bloc énorme et le descendit sur la plage. Constatant que la vahiné était loin derrière lui suant sur la pente, il ria de bon coeur et s’accorda une pause durant laquelle il s’assoupit, fatigué par son violent effort.

La vahine allait lentement, mais sûrement. Voyant l’homme en plein sommeil, elle le dépassa, posa son caillou dans l’eau et imita le chant du coq, bien que ce ne fût pas encore l’aube. Le tane se réveilla et toute la population accouru : le rocher de la vahine Aito (femme rusée et connue pour ses tours de magie) était dans l’eau, pas celui de l’homme et le coq avait chanté, toute le monde l’avait entendu.

L’homme avait bel et bien été battu et, depuis ce temps, la femme lui est supérieur à Raivavae…

Carte de Raivavae
Carte de Raivavae

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.