Canal du Midi - Beziers
Canal du Midi - Beziers

Ouvrages du canal du Midi

Le site du canal du Midi, classé par l’Unesco est un véritable «paysage culturel». Il comporte cinq éléments principaux.

Construction du Canal du Midi

Le Canal du Midi est composé des 5 éléments suivants :

Le tronçon principal du canal du Midi qui relie Toulouse (Haute-Garonne) à l’étang de Thau, à Marseillan (Hérault), au bord de la Méditerranée sur une longueur de 240 km;

Le tronçon de 36,6 km entre Moussans et Port-la-Nouvelle (Aude), qui incorpore une partie de l’ancien canal de la Robine;

Les deux bras qui fusionnent et se jettent dans le canal à Naurouze (Aude), déversant les eaux de la Montagne Noire;

 Le canal de Saint-Pierre (1,6 km), qui relie le tronçon principal du canal à la Garonne, à Toulouse;

 Le tronçon (0,5 km) qui joint l’Hérault à l’écluse ronde d’Agde.

La longueur totale de voies navigables concernées par la proposition d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial est de 360 km. L’ensemble comporte 328 ouvrages: écluses, aqueducs, ponts, déversoirs et tunnels.

L’un des ouvrages les plus remarquables est le barrage de Saint-Ferréol, sur la rivière Laudot, dans la région de la Montagne Noire. Il s’agit du chantier d’ingénierie civile le plus important de l’époque. Selon L.T.C. Rolt, célèbre historien de l’industrie et des techniques, ses dimensions sont impressionnantes pour la période à laquelle il a été construit: 780 m de long au sommet et 140 m à la base; il est constitué de 153 000 m³ de pierres et de terre, contenus entre deux murs de soutien en maçonnerie avec un cœur imperméable en pierre. Ses caractéristiques comprenaient des installations tout à fait novatrices pour évacuer l’eau à différents niveaux et le limon, notamment de gros robinets de cuivre qui déversaient dans une «rigole» les eaux de la retenue (7,5 millions de mètres cubes) qui parcouraient plus de 20 km.

Canal du Midi - Construction
Canal du Midi – Construction

Riquet était conscient qu’il créait, tout autant qu’une voie de communication, un symbole de la puissance de la France du Roi Soleil. Il mit donc un point d’honneur à tout faire pour que la qualité de l’architecture soit à la hauteur de cette mission. Les ponts, écluses et structures associées ainsi que les entrées de tunnel furent conçus avec la dignité d’un monument. Riquet était également conscient de l’impact de l’ouvrage sur le paysage français, c’est pourquoi il prit grand soin à ce que le canal soit convenablement encadré d’arbres et de végétation en harmonie avec la région qu’il allait traverser.

Le canal du Midi, qui fut en son temps la plus grande entreprise de travaux publics en Europe depuis la chute de l’Empire romain, marque la charnière (sur le plan de l’évolution des techniques de construction) entre la Renaissance et les Temps modernes.

C’est pourquoi ce canal est universellement reconnu comme celui qui a inauguré l’époque moderne de création des réseaux navigables sillonnant les pays industrialisés de l’Europe et de l’Amérique du Nord.

Pour estimer l’authenticité du canal, il faut garder à l’esprit qu’au cours de ses trois siècles d’activité il a évolué et qu’encore aujourd’hui il sert au transport des marchandises et aux loisirs. Il a subi de nombreux changements pour quatre raisons: apporter des réponses à des problèmes techniques (brèches, effondrements du fait de l’érosion), répondre à des demandes externes (coupe de bois, installations pour la plaisance et constructions associées), accepter des interventions «déterministes» (réponses à des exigences commerciales) et des interventions «spontanées» (changement du type de bateaux empruntant le canal, nouvelles pratiques telles que la randonnée pédestre, équestre ou cycliste).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.