photo - urbain affiche dechiree
Massif des Vosges
Massif des Vosges

Massif des Vosges

massif des vosgesmassif des vosgesmassif des vosgesmassif des vosgesmassif des vosgesmassif des vosges

Photos de Massif des Vosges

L’ancien massif des Vosges présente une double dissymétrie topographique nord-sud et ouest-est. En effet, la partie nord-occidentale plonge doucement vers la Lorraine et le Hardt, tandis que le sud-est se redresse brutalement au-dessus de la porte de Bourgogne et de la plaine d’Alsace. C’est donc au sud que les Vosges ont leurs sommets à la forme arrondie comme le Ballon d’Alsace (1 250 m) et le Grand Ballon (1 424 m).

La montagne dans les Vosges

Ce dispositif particulier du relief s’explique par la structure géologique qui fait du massif des Vosges, dans la partie méridionale, un socle cristallin et métamorphique d’origine hercynienne dont le rebord sud-oriental est faillé et surélevé puissamment au-dessus du fossé d’effondrement de la plaine du Rhin. La partie septentrionale des Vosges supporte une épaisse table de grès qui domine au Donon et au Climont à 1 000 m environ pour ensuite s’abaisser rapidement au-delà de Saverne.

Au nord des Vosges les grès, très sensibles à l’action du gel, ont contribué au remblaiement des vallées. Il ressort donc une impression générale de moyenne montagne que viennent renforcer encore un climat rigoureux et l’omniprésence de la forêt.

Du fait de l’altitude, les températures restent fraîches en hiver (- 3 °C en janvier au Grand Ballon) comme en été (11 °C au mois de juillet) et le nombre de jours de gel n’est pas négligeable (plus de 150 en moyenne), même si les perturbations océaniques ne permettent pas au manteau neigeux de se maintenir très longtemps. Les précipitations sont plus importantes sur le versant lorrain que sur le versant alsacien qui bénéficie d’un effet de fœhn par rapport aux vents d’ouest dominants. L’importance des précipitations permet aux forêts d’avoir une occupation du sol qui atteint 80 % dans les Hautes Vosges.

L’étagement des espèces végétales est encore visible malgré l’action pluriséculaire de l’homme. La hêtraie-sapinière commence à 500 m d’altitude, et à partir de 1 000 m, l’étage subalpin voit la domination sans partage du hêtre. Tout en haut, les hêtres rabougris laissent la place aux hautes chaumes qui ont largement été développées pour les besoins de l’élevage.

L’agriculture traditionnelle vosgienne qui associait la polyculture de subsistance à l’élevage est en crise du fait de la concurrence de l’agriculture de la plaine, de la petite taille des exploitations et de l’exode rural. Même les troupeaux situés sur les chaumes sont plutôt un prétexte pour attirer les touristes en quête de restauration ou d’un gîte rural. L’exploitation de la forêt reste la seule activité rentable puisque l’artisanat et les industries liés à la verrerie et au textile périclitent depuis longtemps déjà. La population pourtant encore jeune se regroupe de plus en plus dans les villes les plus importantes telles que Saint-Dié ou Épinal.

Cartes et photos des Vosges

Le Massif des Vosges – Photo panoramique des montagnes vosgiennes

massif-des-vosges
massif-des-vosges
Ski Vacances
Carte géographique et relief du massif des Vosges

Massif des Vosges - Carte
Massif des Vosges – Carte