Randonnée en Crète
Randonnée en Crète

Randonnée en Crète

Entre mer et montagne, une randonnée en Crète vaut largement le détour ! Les voyageurs moins expérimentés préféreront l’extrémité orientale de l’île. Sauvage et riche en plages désertes, cette partie de la Crète permet d’effectuer quelques heures de marche tout en conciliant plaisirs de la baignade et découverte culturelle.

Petit Trekking en Crète

Voici un avant goût d’une Randonnée en Crète : au départ du village de Zakros par exemple, en longeant les gorges abruptes, vous arrivez, au bout de 4 km seulement, au palais en ruine de Kato Zakros, préservé du tourisme de masse. Vous pouvez continuer vers le site de Pelekita, quelques kilomètres plus au nord, proche de grandes plages bordées par les falaises austères.
Zakros

Une vingtaine de kilomètres au nord, dans la même région, le bourg de Palékastro, plus fréquenté, est aussi un bon point de départ pour de multiples balades parmi les oliviers. Si l’on dispose de plus de temps, laissez vous transporter dans les petits villages aux alentours de Zakros comme Etia, Armeni et Chandras.

gorges de samaria
gorges de samaria

Plus au sud, les montagnes blanches de Crète et la côte du sud-ouest, entre Suyia et Frangokastello offrent un mélange grandiose entre mer et sommets pelés. Ces roches karstiques s’élèvent à plus de 2400 m, à seulement 10 km des plages. La blancheur de ce paysage aride pourrait presque laisser croire à la présence de neiges éternelles. Déchiré par une douzaine de gorges, le rivage se prête plus encore qu’ailleurs à la randonnée. Les touristes ne s’y sont pas trompés : chaque été, ils se ruent dans les gorges de Samaria.

Si vous dépassez les premiers kilomètres, vous pouvez rejoindre la montagne et le refuge de Kalergi ou, à l’ouest, le village restauré de Kustoyerako, qui abrite une belle église byzantine. Attention cependant, le parcours est escarpé, et par moment dangereux. Vous pouvez également combiner la découverte des gorges avec un trek le long de la côte Crétoise, entre Ayia Rumelli et le port de Lutro, assez touristique. Il vous faudra compter 7 heures de marche supplémentaires. D’autres sentiers partent du littoral, notamment celui qui longe les gorges d’Aradhena, moins fréquentées que celles de Samaria.

Enfin, pour fuir la foule, les amoureux de la montagne pure et dure pourront gravir le sommet de la Crète (2456 m), dans le massif du Psiloritis, accessible depuis les villages de Kamares et Vorizia, mais dont la découverte nécessite au moins 2 jours de trek, sans grande difficulté particulière, si ce n’est de l’endurance. L’endroit est connu pour être le lieu de naissance de Zeus, qui, assurément, veillera sur vous.

massif du psiloritis
massif du psiloritis

Trekking en Crète : aspects pratiques

Accès : L’est de la Crète est accessible en bus. Néanmoins, les routes ressemblent souvent à des pistes pour accéder aux lieux les plus sauvages.

De Hania, vous pouvez sans problème vous rendre en transport en commun vers Ksiloskala, au sommet des gorges de Samaria. C’est également de là que partent les sentiers vers le refuge de Kalergi .

Pour se rendre dans le massif de Psiloritis, empruntez les bus au départ d’Héraklion vers les villages de Kamares et Vorizia, au sud de la montagne.

Equipement

  • Evitez un sac trop lourd.
  • Eté comme hiver, prévoyez 3 à 4 litres par jour.
  • Prévoir une bonne crème solaire, un chapeau et de bonnes chaussures (des tennis suffisent, mais évitez les simples sandales).
Image - Cartes - Photos : montagne crète -