Iles des Saintes - Guadeloupe
Iles des Saintes - Guadeloupe

Antilles – Les îles Saintes

Merveille découverte par Christophe Colomb ! Il nomma cet archipel Los Santos Les Saintes – car il les découvrit à la période sainte de la Toussaint, le 4 novembre 1493, lors de son deuxième séjour vers l’Amérique.

Les Saintes
Les Saintes

Voyage aux îles Saintes

Petit archipel de 13km², les îles saintes se situent au sud-ouest de la Guadeloupe, dans les Antilles Françaises. Il lui est rattaché administrativement. Il est composé de :

  • Deux îles, Terre-de- Haut, et Terre-de-Bas
  • Sept autres îlets inhabités : lîlet à Cabrit, le Grand-Ilet, l’îlet de la Coche, des Augustins, l’îlet de la Redonde, le Rocher-du-Pâté.

Son histoire est liée à celles des Petites Antilles, dominées par les Anglais avant d’être colonisées par les Français de façon définitive en 1814, entériné par le Traité de Paris. Depuis, elles ont le statut de territoires d’outre-mer au même titre que la Guadeloupe. Leur relief et leur faible pluviométrie n’ont pas permis l’établissement de cultures agricoles pendant la période coloniale, aussi peu d’esclaves ont été amenés sur ces îles. La population a donc été constituée principalement de bretons et normands, qui vinrent pratiquer la pêche et se mélangèrent aux indigènes.

Aujourd’hui, les quelques 3000 habitants des îles saintes conservent un physique bien spécifique, métissé aux yeux clairs, et sont célèbres pour leur beauté.

Le tourisme s’est considérablement développé ces trente dernières années aux Saintes, reléguant la pêche à la seconde activité économique. Les Saintois restent réputés pour leurs savoir en ce domaine, et leurs «coups de filets» dans une mer souvent agitée les caractérise dans les Antilles françaises. Ils vont pêcher à bord de la Saintoise, une embarcation de pêche réputée dans l’archipel pour sa fiabilité et sa manœuvrabilité.

Carnet pratique des saintes, vie en Guadeloupe et ses îles

Les Saintes - Guadeloupe
Les Saintes – Guadeloupe

Quand partir aux Saintes ? 

Comme dans les Antilles et particulièrement en Guadeloupe, il y a deux saisons. Une sèche, de janvier à avril, une humide, l’hivernage, de juillet à novembre. Côté climat et météo : les pluies sont rares, et la température moyenne est de 25° C rendue agréable grâce aux vents alizés constants. Éviter toutefois la saison cyclonique entre septembre et décembre.

Baie du Pain de sucre - Les Saintes - Guadeloupe
Baie du Pain de sucre – Les Saintes – Guadeloupe

Les cotes des îles Saintes sont relativement douces grâce à l’absence de grands récifs. Les fonds sont rocheux et les coraux abondent, ce qui rend l’archipel paradisiaque pour les plongeurs. La baie de Terre-de-Haut est magnifique, souvent comparée à celle de Rio de Janeiro, au Brésil. Elle mesure 6km de long, et est classée la troisième plus belle baie du monde, après celles de Rio et de la Baie d’Along. La cote est hachurée de petites anses et pointes, l’intérieur des terres est vallonné par des petites montagnes appelées mornes, peu élevées, de 50 à 300 m. Ses sols sont peu fertiles, mais ses plages…. splendides.

La plus belle est la plage du pain de sucre, longue de 400 mètres, mais elle se mérite ! : compter trois bons quarts d’heure de marche sur un chemin escarpé. Elle est située sous le vent donc abritée et parfaite pour bronzer toute la journée. Située au vent, face à l’atlantique, la Grande Anse, est idéale pour les surfeurs, avec ses grosses vagues et son vent constant : elle est aussi parfaite pour un jogging tôt le matin ! La plage de Dompierre est la plus connue, 800 mètres de sable fin bordée par des cocotiers et palétuviers, mais très fréquentée évidemment. Arriver tôt le matin !

Les Saintes - îles sauvages
Les Saintes, des îles sauvages et préservées

Visiter les Saintes : Iles des Antilles Françaises

Les Saintes sont des îles guadeloupéennes sauvages et préservées. Ainsi, coté randonnées, vous irez jusqu’au Fort Napoléon, au sommet du morne Mire. Il remplace le Fort Louis construit par les Anglais, détruit en 1809. Il est classé monument historique. C’est devenu un petit musée, au milieu d’un grand jardin botanique peuplé d’iguanes. Il offre une vue imprenable sur la Guadeloupe, la Dominique, et Marie-Galante, les îles environnantes. Le phare du Port, sur Terre de Haut, situé à l’Anse du Bourg, le débarcadère de Terre-de-Haut, est un bon motif de randonnée douce.

Terre-de-Bas est plus petite et ronde, avec une végétation luxuriante au centre de l’île. Les touristes sont moins nombreux car il y a moins de possibilité d’hébergement et de restauration. Elle garde donc un aspect sauvage qu’il est délicieux de savourer en y passant la journée, se baladant de crique en crique, ou en séjournant quelques jours dans une des habitations accueillantes chez l’habitant. Vous vous trouverez surement nez à nez avec les Dragons, ces iguanes verts bleus très impressionnants. Un des spécialités à rapporter de Terre-de-Bas sont les Salakos, des chapeaux en bambous plats et pointus, recouverts de tissus blancs et bleus, ou en madras pour les besoins du tourisme…

Carte des îles Saintes
Carte des îles Saintes

A visiter, la Fabrique de Grand Baie, les ruines d’une ancienne poterie de 1760, située en bordure d’une foret de M-mancenilliers.

Astuce Voyage : En séjournant en Guadeloupe, vous pouvez partir aux Saintes par bateau très facilement ou en avion.

La navigation à la voile est bien sur une des activités favorites des plaisanciers, et il vous sera aisé de louer un bateau avec skipper à la journée, pour admirer les îles saintes vu de la mer, ou simplement plonger dans l’eau turquoise et chaude à quelques miles des côtes.

Image - Cartes - Photos : antilles françaises les saintes -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.