voyage-a-gagner
Bach
Bach

Jean-Sébastien Bach

Il y a 331 ans, naissait le compositeur allemand Jean-Sébastien Bach (mort en 1750). C’est arrivé le 21 mars 1685.

jean-sebastien bach
jean-sebastien bach

Ephéméride du 21 mars 2016 : Jean-Sébastien Bach

Compositeur allemand, Jean-Sébastien Bach (1685-1750)  est également professeur de musique à la Thomasschule de Leipzig à partir de 1723. Ses oratorios et ses passions en font l’une des figures majeures de l’histoire de la musique.

Issu d’une famille de musiciens (son père est musicien de la ville d’Eisenach), Bach sera l’élève de Georg Böhm et de Johann Jakob Löwe. Il obtient d’abord une place d’organiste à la chapelle du duc Johann Ernst à Weimar avant de partir en 1707 pour l’église de Mühlhausen.

De 1708 à 1717, il est organiste de cour à Weimar avant d’être appelé à Cöthen. En 1723, il est nommé cantor à Saint-Thomas de Leipzig. Alors qu’il ne vient à la composition que relativement tard (à l’âge de 24 ans), son oeuvre musicale comprendra plus d’un millier de morceaux. Bach s’est essentiellement consacré à la composition de musique sacrée, empreinte de sérieux et de profondeur, renonçant au superficiel et à la facilité. Il est le créateur d’oeuvres musicales géniales (Oratorio de Noël, Passion selon saint Matthieu, Passion selon saint Jean, oeuvres pour orgue).

Jean Sébastien Bach n’a jamais composé d’opéra. Il est reconnu comme un maître incontesté de l’orgue. Lorsqu’il arrive à la cour de Frédéric-Guillaume Ier en 1747, il est reçu comme une grande personnalité. L’électeur de Prusse lui propose un thème libre d’improvisation. Ce maître de la polyphonie et du contrepoint envisage toute oeuvre musicale comme un morceau d’études. Il revient sans cesse sur ses morceaux, les transforme et les adapte à un cadre nouveau.

Ses compositions musicales reprennent les thèmes et les mouvements de la nuit et du jour, de l’essor et du déclin.

Elles recèlent une symbolique, notamment celle des chiffres, qui ne se dévoile qu’à l’étude approfondie de ses partitions. C’est un homme respectueux de la hiérarchie et de la religion, fortement inspiré par le protestantisme. Son oeuvre s’inscrit, si l’on peut toutefois la cataloguer, dans la dernière phase du baroque.

Bach n’invente pas de nouvelles formes musicales mais conduit les compositions existantes (toccata, fantaisie, suite, partita, ouverture, prélude et fugue) à leur perfection. L’oeuvre de Bach ne sera pas toujours appréciée à sa juste valeur de son vivant. Felix Mendelssohn-Bartholdy contribuera à une redécouverte de l’oeuvre de Bach avec son interprétation en 1829 de la Passion selon saint Matthieu. Sa musique, d’accès difficile, inspirera également les réalisateurs Straub et Huillet pour leur Chronique d’Anna Magdalena Bach (1967).

Ses fils seront également des compositeurs de renom, notamment ses fils aînés, Wilhelm Friedemann (1710-1784), Carl Philipp Emanuel (1714-1788), mais aussi le plus jeune, Jean-Chrétien (1735-1782), précurseur de Haydn et Mozart.

Les Oeuvres de Bach

Oratorios

  • Messe en si mineur
  • Magnificat
  • Passion selon saint Matthieu
  • Passion selon saint Jean
  • Oratorio de Noël

Pour orchestre

Concertos brandebourgeois (1721).

Pour piano

  • Le Clavier bien tempéré
  • Variations Goldberg
  • l’Offrande musicale
  • l’Art de la fugue

Exemples musicaux

  • Ricercare
  • Concerto pour violon
  • Air
  • Bourrée de la Suite n°2
  • Suite n°3
  • Toccata en ré mineurPolonaise
Image - Cartes - Photos : jean sebastien bach jeune -