voyage-a-gagner
mesopotamie
mesopotamie

Mésopotamie

Du grec « pays entre les deux fleuves », la Mésopotamie est une région de l’Asie située entre le Tigre et l’Euphrate (l’actuel Irak) qui fut entre le VIe et le Ier millénaire av. J.-C. un remarquable foyer de civilisations.

Histoire de la Mésopotamie

La plaine de Mésopotamie fut occupée dès le paléolithique, comme en témoigne les restes de homme de Neandertal trouvés à Shanidar. Par la suite, différentes civilisations se succèdent, dont celles de Samarra et de Tell Halaf au nord, et celles d’Ourouk et d’Obeid au sud. Des deux dernières, est issue la civilisation sumérienne.

Le pays de Sumer correspond approximativement à la Babylonie. Les Sumériens, dont l’origine est inconnue, étaient regroupés en cités-Etats, dont les plus importantes furent Ourouk, Lagash, Our, Eridou. Chacune d’entre elles essayait d’exercer sa suprématie sur la région : ainsi Messanipada d’Our domina Sumer, avant Eannatoum de Lagash ou Lougal-Zaggisi d’Oumma.

Au XXIVe siècle av. J.-C., Sargon l’Ancien, roi d’Akkad et souverain sémite, réussit l’unification de la Mésopotamie, mais la dynastie akkadienne ne dure pas, et les Sumériens de Lagash (avec le prince Goudéa) et d’Our (avec Our-Nammou) reprennent le contrôle de la région.

mesopotamie-histoire
mesopotamie-histoire

BABYLONE

Au IIe millénaire, le premier empire assyrien de Samsi-Adad Ier, réunissant Assur et Mari, est éphémère, et il tombe très vite sous la domination de la Babylonie du roi Hammourabi. Babylone est alors le centre d’une des plus brillantes civilisations de l’Antiquité. La dynastie kassite, qui règnent à Babylone à partir du XVIe siècle av. J.-C., assimile et favorise la culture amorite des précédents rois.

L’ASSYRIE

Le milieu du IIe millénaire av. J.-C. voit les régions de Syrie et d’Anatolie être le centre des enjeux politiques, entre les royaumes du Mitanni et les Hittites. L’Assyrie profite de ces luttes pour acquérir son indépendance à partir du XIVe siècle av. J.-C. Les grands rois guerriers assyriens dominent bientôt toute la Mésopotamie, et leur empire durera jusqu’à la fin du VIIe siècle av. J.-C. (malgré uné période déclin à la fin du Ier millénaire av. J.-C.).

De Nabuchodonosor à l’Irak

Les Assyriens, vaincus par les Mèdes et les Babyloniens, laissent la place au nouvel empire babylonien de Nabuchodonosor II, dont le règne marque l’apogée de la culture mésopotamienne. La Mésopotamie est ensuite conquise par les Perses de Cyrus II le Grand (539 av. J.-C.), puis elle est intégrée au royaume des Séleucides après sa conquête par Alexandre le Grand.

La région de Mésopotamie est ensuite le théâtre de nombreux affrontements entre Empire romain et les Parthes, l’Euphrate marquant alors la frontière entre monde romain et barbares. La Mésopotamie est ainsi partagée entre les Parthes (puis par les Sassanides) et l’Empire byzantin. Elle tombe ensuite, au milieu du VIIe siècle apr. J.-C., sous la domination arabe.

Image - Cartes - Photos : mésopotamie - photo de tigre -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.