photo - urbain affiche dechiree

Jacques Chirac

Jacques-Chirac-prix-Nobel ?

C’est arrivé le 25 mars 1977,  Jacques Chirac prend ses fonctions de maire de Paris. Cela fait 39 ans aujourd’hui.

Jacques Chirac
Jacques Chirac

Ephéméride du 25 mars 2016 : Jacques Chirac

Né en 1932, Jacques Chirac est un homme politique français.

Formation et carrière

Après des études à Louis-le-Grand, puis à Science-Po, Jacques Chirac adhère au parti gaulliste, devient secrétaire d’Etat de 1967 à 1971, ministre de l’Agriculture en 1972, puis de l’Intérieur en 1974.

Nommé premier ministre en 1974, il démissionne en 1976. Fondateur du RPR en 1976, il devient maire de Paris en 1977. Député de 1980 à 1986, il pose sa candidature à la présidence de la République en 1981 mais est battu.

Dans le cadre de la cohabitation, il est nommé premier ministre en 1986 par François Mitterrand. Jacques Chirac se présente à nouveau comme candidat aux élections présidentielles de 1988, mais est une nouvelle fois battu par François Mitterrand.

En 1995, Chirac est élu président de la République française face à Lionel Jospin, et nomme comme premier ministre Alain Juppé.

jacques-chirac jeune
jacques-chirac jeune

Président de la République

Le début de son mandat est marqué par la reprise très contestée des essais nucléaires (Jacques Chirac est comparé dans une publicité étrangère aux pires dictateurs du XXe siècle), la dénonciation des crimes du gouvernement de Vichy (juillet 1995), les attentats terroristes de militants islamistes (automne 1995), les grandes grèves du secteur public contre le plan Juppé sur la Sécurité sociale (décembre 1995), la mort de François Mitterrand (janvier 1996), la répression intraitable des sans-papiers (expulsion des églises Saint-Bernard et Saint-Ambroise), les affaires de la ville de Paris (mise en examen des époux Tibéri) et la dissolution de l’Assemblée nationale (avril 1997).

Cette dernière décision aboutit à une conséquence désastreuse pour la majorité de droite, puisqu’elle perd les législatives de juin 1997 au profit de la gauche. Jacques Chirac est alors contraint de nommer Lionel Jospin premier ministre, mais reste dans sa fonction (en 1986, il avait demandé au président Mitterrand, alors dans la même situation, de démissionner, conformément selon lui à l’esprit de la Constitution).

En 2001, il est appelé comme témoin dans une l’affaire des HLM de Paris, puis est accusé d’avoir payé des billets d’avions par de l’argent dont la provenance reste douteuse.

Il se présente néanmoins à l’élection présidentielle d’avril 2002, ou il obtient au premier tour 19,88% des voix, soit le plus petit score d’un président sortant. Confronté à Jean-Marie Le Pen au second tour, il l’emporte avec 82% des voix grâce à une mobilisation « républicaine » de la gauche.
Il nomme Jean-Pierre Raffarin au poste de premier ministre. Le début du second quinquennat est marqué par le refus de suivre les Etats-Unis dans la guerre contre l’Irak, puis par l’échec du référendum sur la Constitution européenne en mai 2005. Dominique de Villepin devient alors premier ministre, mais la côte de popularité du président s’effondre, ce qui lui empêche de se représenter en 2007, où il est remplacé par Nicolas Sarkozy.

Oeuvres de Jacques Chirac

  • Discours pour la France à l’heure du choix
  • La Lueur de l’espérance : réflexions du soir pour le matin (1978)
  • Une nouvelle France : réflexion 1 (1994)
  • La France pour tous (1995)